5-2-13. Henri Poincaré to Eugénie Launois

[Ca. 1874]

Ma bonne maman,

J’ai eu une colle avant-hier chez Alphen en Ana ;11Autrement dit, Poincaré a passé un examen avec George-Henri Halphen. j’ai eu 19 ; nous avons refait un autre laïus ; et nous allons recommencer un jodot. Bonnet a dit à Badoureau que notre promotion était la plus faible qu’il y ait eu depuis 20 ans et que pour le moment il y en aurait une cinquantaine de secs et que dix ne pourraient pas probablement se relever, que c’était pour cela que nous n’avions pas encore de prolonge. Je m’en vais probablement profiter de cela pour écrire au général pour demander les notes.

Quand on a appris la nouvelle de Bazaine, les filles du géné se sont presque trouvées mal et quand le colonel a débité sa fameuse phrase, il y en a un qui s’est écrié : oh c’est horrible, colonel. Depuis la commutation le colonel est de très mauvaise humeur.

Je déjeune demain chez M. Briot, c’est son fils le pitaine gog qui m’a invité ; j’ai accepté parce c’est une connaissance qui pourra m’être utile plus tard.22Charles Briot (1817–1882) fut professeur de calcul des probabilités et physique mathématique à la Faculté des sciences de Paris depuis 1870. Ses successeurs furent, dans l’ordre chronologique, Gabriel Lippmann (1883), Poincaré (1886), et Joseph Boussinesq (1896).

J’embrasse tout le monde.

Henri

ALS 2p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "22.09.2016 22:54"