5-2-14. Henri Poincaré to Eugénie Launois

[24 Décembre 1873]

Ma bonne mère,

J’ai reçu mon claque ; mais je ne sais pas trop s’il m’ira beaucoup mieux qu’avant ; il paraît décidé maintenant que nous partirons au Nouvel An. J’arriverai mercredi par le train de 4 h 20 et je repartirai vendredi à 1 h 48. Nous n’aurons pas la nuit du vendredi au samedi. Envoie-moi une demande pour découcher adressée au général. Papa ne ferait pas mal d’écrire au général pour demander qu’on accorde la nuit du vendredi au samedi (pour toute la promoss). C’est une manifestation générale. Je passe ma journée demain avec l’oncle Antoni. 

[Au verso, fragment d’une lettre de Madame Rinck à la famille Poincaré] […] Par chez nous à nos enfants. Je vous remercie de l’intérêt que vous continuez à Élie ; il a eu en effet un 19, c’est seulement dommage que les autres notes quoique bonnes ne sont pas équivalentes. J’attends ces jeunes gens tout à l’heure et avant de sortir, je vous ferai tracer deux lignes par Henry. Jules a reçu la lettre de Mr Poincaré, l’intervention d’ici est plus sérieuse qu’il ne pense. Lundi ou mardi, Jules aura un avis précis de Versailles et il écrira à votre cher mari. Nous vous embrassons tous trois de bien bon coeur et je suis votre très dévouée amie.

Ida Rinck

AL 2p. Collection particulière, 75017 Paris.

Last edit: 8.05.2016