5-2-8. Henri Poincaré to Eugénie Launois

Paris, le 23 mars 1874,

Monsieur le Directeur des Études,

Monsieur le Général Commandant l’E
20 juin 1874

Comme je n’ai plus de papier à lettres ; je t’écris sur un topo inachevé. Je ne sais toujours pas ma cote d’allemand ; on sait les notes de dessin ; j’ai 11,80 et Bonnefoy 14 ; Bonnefoy gagne donc sur le dessin 22 points ; au lieu de 60 points qui étaient calculés. Seulement je perds 12 points sur le laïus, contrairement à mes prévisions. L’avance sera donc au moins de 40 ou 50 points. Car jusqu’à présent j’ai deux 14 en épures. Petitdidier passera probablement Bonnefoy au prochain classement. Il a 15,75 en dessin. Badoureau gagne une 60 aine de points sur Lecornu à ce classement-ci. 

Depuis jeudi les événements ne se pressent pas comme cela arrive toujours à l’X. Je suis toujours à la recherche de Bonnet.

Ne t’étonne pas si tu vois des traces dans mes laïus sur mon topo ; il vient d’y avoir une séance de jodot, ce qui est notre principale distraction ; c’est-à-dire commence par en jodoter un autre, que celui-là lui rend son jodot et ainsi de suite jusqu’au point de fuite de telle façon que toute la salle finit par être transformée en une rivière. Mon topo a donc reçu quelques gouttes. J’ai même été forcé de m’interrompre pour jodoter le coupable.

Dans ce moment-ci l’X est transformée en turf. À toutes les récrés, on a des courses, courses de fond, courses avec obstacles, courses à cloche-pied [mot ill.]. Il y même eu une course des deux majors ; j’ai facilement battu Badoureau.

Nous allons avoir fini l’exer ; nous visiterons probablement des usines contrairement à l’usage qui veut que des visites soient réservées aux anciens.

Je suis forcé de refuser l’aimable invitation de Mademoiselle Aline Poincaré, parce je ne pourrai sortir probablement le 22 qu’à 4 h du soir. 

Je passerai mon premier exam samedi prochain 29 juin à 6 h du soir. M. Jordan passe pour un type assez nègre.

Voici un topo que je retrouve 8 jours après l’avoir écrit ; je l’envoie toujours.

AL 3p. En-tête de l’École Polytechnique. Collection particulière, 75017 Paris.

Last edit: 8.05.2016