2-9-7. René Blondlot to H. Poincaré

Nancy, février 1899

Mon cher ami,

Je vous adresse, en vous demandant de bien vouloir l’examiner, une Note sur un phénomène dont les considérations théoriques un peu hypothétiques m’avaient fait soupçonner l’existence.11Blondlot 1899. Le fait s’est trouvé vrai expérimentalement, et en y réfléchissant de nouveau, j’ai vu qu’il s’explique par une théorie qui, cette fois, n’a plus rien d’hypothétique, et ressort nécessairement de l’analyse de ce qui se passe dans l’expérience. La très courte théorie mathématique que je donne dans ma Note est certainement exacte au fond, seulement la forme n’en est peut être pas entièrement satisfaisante. La cause en est que l’on a affaire ici à un résultat qui n’est vrai que par statistique, et qui peut même se renverser dans quelques-uns des éléments pris isolément. Je crois avoir dit tout ce qui peut être dit si l’on ne veut pas se lancer dans des questions particulières d’hydrodynamique ; mais est-ce suffisant ? C’est ce que je vous demande de décider. Si vous pensiez que ma Note puisse passer telle quelle, je vous serais reconnaissant de bien vouloir la transmettre à l’un des Secrétaire pp. de l’Académie ; sinon, je vous le serais encore plus si vous preniez la peine de m’indiquer les améliorations à y apporter.22Il s’agit des deux Secrétaires perpétuels de l’Académie, Joseph Bertrand pour les sciences mathématiques et Marcelin Berthelot pour les sciences physiques.

Comme vous le voyez, je cherche à surmonter mon triste état, de plus en plus déplorable, en cherchant à travailler tant soit peu ; mais avec quelle peine !

C. Gutton a fait sur le passage des ondes électromagnétiques d’un système de conducteurs à un autre un travail étendu et consciencieux, qui, à ce qu’il espère, pourra lui servir de thèse ; je crois, du reste, qu’il vous a écrit à ce sujet.33Aucune lettre à ce sujet n’a été retrouvée. Poincaré a rédigé un rapport sur la thèse de Gutton (1899), dont une transcription se trouve en annexe (§ ). Cet infatigable, que j’envie un peu, s’est déjà remis à un autre travail.44Il s’agit peut-être d’une note sur la propagation des ondes électromagnétique dans l’air et le long des fils (Gutton 1900), que Poincaré a présenté à l’Académie des sciences de Paris le 19.06.1899.

Recevez, je vous prie, avec mes remerciements anticipés l’expression de mes sentiments profondément affectueux.

R. Blondlot

ALS 4p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: " 6.09.2016 22:32"

Références

  • R. Blondlot (1899) Production de forces électromotrices par le déplacement dans le sein d’un liquide soumis à l’action magnétique de masses de conductivités différentes. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 128, pp. 901–904. External Links: Link Cited by: 2-9-7. René Blondlot to H. Poincaré.
  • C. Gutton (1899) Recherches expérimentales sur le passage des ondes électriques d’un conducteur à un autre. Ph.D. Thesis, Faculté des sciences de Paris, Paris. Cited by: 2-9-7. René Blondlot to H. Poincaré.
  • C. Gutton (1900) Sur la constante diélectrique et la dispersion de la glace pour les radiations électromagnétiques. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 130, pp. 1119–1121. External Links: Link Cited by: 2-9-7. René Blondlot to H. Poincaré.