2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré

Nancy 4 Nov. 1902

Mon Cher ami,

Je vous prie d’abord de n’attribuer qu’un coefficient presque nul à ce que je puis vous dire relativement à la délicate question que vous me posez. Je ne connais pas personnellement M. Carvallo, ne lui ayant parlé qu’une seule fois, il y a longtemps.11Emmanuel Carvallo fut candidat à la chaire de physique à l’École polytechnique, alors que H. Becquerel et A. Potier s’opposaient à sa nomination; voir Becquerel à Poincaré, 31.10.1902 (§ 2-4-9), et Carvallo à Poincaré, 29.10.1902 (§ 2-14-1). Quelques lettres ont été échangées entre lui & moi l’hiver dernier; de cette correspondance il m’est resté l’impression de quelqu’un ayant grande confiance en soi-même & le ton pas mal tranchant. Je crois que c’est assez le sentiment général sur son compte. Il est telle préface des livres élémentaires qu’il a publiés qui pourrait le faire passer aux yeux des écoliers pour un inventeur en Mécanique.22La préface de Carvallo (1902) correspond à la description de Blondlot. Il ne sera certainement pas arrêté par les mêmes scrupules qui ont conduit M. Vieille … à renoncer à la succession de Cornu.33Paul Vieille (1854–1934) a fait partie de la promotion de Poincaré à l’École polytechnique, et appartient à l’Académie des sciences, section de mécanique; voir Académie des sciences (1968, 553), et le Registre des matricules, Archives de l’École polytechnique.

Quant à ses travaux de physique, je n’en connais que le titre, n’ayant pas eu l’occasion de m’occuper des sujets qu’il a travaillés.

Que M. Carvallo soit en état de faire un cours de Physique à l’École Polytechnique, cela ne semble pas douteux. Seulement, ce cours aurait-il bien le caractère désirable, qui doit être, à ce qu’il me semble, plutôt descriptif ? N’aurait-il pas des tendances trop théoriques ? Au lieu d’enseigner Fresnel, Ampère, Faraday, n’enseignerait-il pas du Carvallo ? Il serait, je crois, fâcheux d’introduire dans l’Enseignement de l’École ‘‘l’Électricité déduite de l’Expérience & ramenée au principe des travaux virtuels’’… .44Carvallo 1902. Mais peut-être que je me lance dans des jugements téméraires.

J’ai continué mes expériences sur les rayons X. Celles de l’allongement des fils, que vous m’avez conseillées de faire, réussissent très bien, contrairement à mon attente, mieux même que celles de l’allongement du résonateur. En présence de cet ensemble de faits singuliers & variés autant que je l’ai pu, qui tous s’expliquent si bien par l’égalité des vitesses et semblent inexplicables autrement, le doute me parait impossible. C’est pourquoi, après avoir refait plusieurs fois toutes les expériences, après les avoir fait répéter par mon aide de laboratoire, puis par un étudiant, très habile observateur, mais non initié à l’objet de mes recherches (le jeune P. Gaiffe, fils de l’opticien que vous avez sans doute connu rue Stanislas, et cousin du constructeur Parisien), je me suis décidé à publier.55Blondlot 1902b, 1902a. Pierre Gaiffe (1881–19??) fut préparateur à l’Institut d’électrotechnique (Archives de la Faculté des sciences de Nancy, voir ahp-numerique.fr/cussenot2/. Je serais heureux que l’on voulût bien me suggérer des variantes ou des contr’épreuves, que je m’empresserais d’exécuter.

Croyez à mes sentiments de fidèle amitié et de dévouement.

R. Blondlot

ALS 4p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "27.06.2017 00:57"

Références

  • Académie des sciences de Paris (Ed.) (1968) Index biographique des membres et correspondants de l’Académie des sciences. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: 2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré.
  • R. Blondlot (1902a) Observations et expériences complémentaires relatives à la détermination de la vitesse des rayons X; sur la nature de ces rayons. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 135, pp. 762–766. External Links: Link Cited by: 2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré.
  • R. Blondlot (1902b) Sur l’égalité de la vitesse de propagation des rayons X et de la vitesse de la lumière dans l’air. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 135, pp. 721–724. External Links: Link Cited by: 2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré.
  • E. Carvallo (1902) L’Électricité déduite de l’expérience et ramenée au principe des travaux virtuels. Naud, Paris. Cited by: 2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré, 2-9-14. René Blondlot to H. Poincaré.