5-2-6. Henri Poincaré to Eugénie Launois

[Février 1877]

J’ai été chez Tannery hier, il m’a dit que j’avais une charmante cousine. Mais reprenons au commencement ; je sonne ; un long-haired and long-barbed gentleman vient m’ouvrir.

Je lui dis que je viens de la part de M. Boutroux (à propos je me suis procuré un autographe de Mystère ; j’en avais déjà un mais peu satisfaisant ; il aurait induit la graphologie en erreur ; le nouveau est au contraire un excellent spécimen), sa figure Alors je reconnais à ce caractère qu’il n’avait rien reçu en fait de lettre ; je me raccroche à une autre branche ; j’étais déjà venu chez vous Mon. Avec M. Elliot pour vous demander un renseignt dont j’avais besoin ; oh si vous avez encore besoin du même renseig, je serais heureux de vous le donner. Oh je vous remercie beaucoup M. ; mais j’ai suivi le cours de M. Bertrand qui m’ont amplement renseigné à cet égard ; ah c’était sur les équ du 1er ordre ; mais débarrassez vous donc de votre chapeau ; je me suis aussi occupé de celles du 2nd ordre ; Ah celles du 2nd ordre ; une bien jolie question ; mais alors vous ne faites pas une visite de cérémonie ; ôtez donc votre pardessus ; je ne poussai pas jusqu’au 3e ordre de crainte d’une déshabillad. plus complète. Le 2d ordre avait d’ailleurs été suffisant pour rompre la glace. En somme j’ai rarement vu un si gentil garçon.

Je voudrais des renseignements sur Bussang pour Chancourtois ; moyens de couchage voitures de et pour.

AL 2p. Collection particulière, Paris. C081.

Last edit: 28.09.2014