2-13-1. Auguste Calinon to H. Poincaré

Pompey 9 août 1886

Monsieur H. Poincaré – Ingénieur des Mines

Monsieur et Cher Camarade,

Comme suite à notre rencontre d’hier je vous adresse par ce courrier mon « Étude Critique sur la Mécanique ».11Calinon 1885. Je crois que cette petite brochure vous intéressera, car vous avez un peu touché le même sujet dans la note que vous avez ajoutée à la Monadologie de Leibnitz publiée par M. Boutroux.22Poincaré 1881. Émile Boutroux (1845–1921) fut chargé de cours de philosophie à la Sorbonne, et beau-frère de Poincaré.

Aussi serais-je très heureux d’avoir votre appréciation sur ma manière d’exposer la Mécanique.

Un petit compte rendu de mon travail a déjà paru dans un feuilleton scientifique du « Temps », à la fin de Décembre. M. J. Tannery (Sous-Directeur de l’École Normale) a fait aussi un compte rendu qui doit être inséré ce mois-ci dans le Bulletin de M. Darboux : l’épreuve vient de m’être envoyée par l’auteur.33Tannery (1886), réédité dans Tannery (1911, 121–123). Jules Tannery (1848–1910), Maître de conférences de mathématiques à l’École normale supérieure; Gaston Darboux (1842–1917), professeur de géométrie supérieure à la Sorbonne, et co-fondateur en 1869 (avec Jules Hoüel) du Bulletin des sciences mathématiques.

Enfin j’avais envoyé à M. P. Tannery (Ingénieur des Tabacs) que vous connaissez sans doute de nom, un article dans lequel j’ai essayé d’exposer les mêmes idées que dans mon livre mais à un point de vue plus spécialement philosophique et sans formules.44Frère aîné de Jules Tannery, Paul Tannery (1843–1905) fut administrateur au sein des Manufactures nationales de tabac. Parallèlement à ses activités professionnelles, il a écrit de nombreux livres sur l’histoire des mathématique et l’histoire de la philosophie. M. Paul Tannery vient de m’annoncer que cet article serait inséré dans la Revue Philosophique de M. Ribot, probablement au mois de janvier prochain.55Théodule Ribot (1839–1916) fut fondateur en 1876 de la Revue philosophique de la France et de l’étranger, organe mensuel librement ouvert à toutes les doctrines, qu’il a dirigé jusqu’à sa mort. Il enseigne la psychologie expérimentale à la Sorbonne jusqu’en 1888, quand il fut élu au Collège de France. A partir de 1892, il a organisé avec G. Le Bon des déjeuners mensuels fréquentés par Henri Poincaré et son cousin Raymond.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur et Cher Camarade à mes meilleurs sentiments.

A. Calinon

ALS 3p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: " 4.09.2016 02:33"

Références