2-17-16. H. Poincaré to Victor Crémieu

[Ca. 08–09.1902]11Le manuscrit comporte deux figures en crayon de main inconnue, sur sa 3e feuillet. Elles ne semblent pas être en rapport direct avec le reste du manuscrit.

Cher Monsieur,

Je crois en effet que vous n’avez pas dit votre dernier mot sur la convection ; mais je ne crois pas que vous deviez attendre de l’avoir dit pour entrer en rapport avec M. Pender. D’ailleurs nous en reparlerons à la rentrée.22Harold Pender.

Au sujet de vos expériences sur la gravitation, je dois vous recommander une chose. Ne publiez rien ou tout au moins abstenez-vous de la façon la plus absolue de toute espèce d’interprétation jusqu’à ce que la question de la convection soit plus avancée.33Crémieu présente ses idées sur la gravitation lors de la réunion de la British Association à Glasgow en septembre 1901 (Indorato & Masotto 1989, 134). Entre juillet et septembre 1902, Crémieu observe le mouvement de gouttelettes d’huile dans un liquide afin de mesurer la force d’attraction gravitationnelle; voir (§ 17.14), note 2.

Dans ce moment-ci personne ne vous croirait et vous ne réussiriez qu’à vous discréditer et à empêcher M. Pender d’accepter le rendez-vous proposé.44Poincaré vient d’inviter Harold Pender à Paris afin de faire des expériences en parallèle avec Crémieu (§ 45.1).

D’ailleurs je ne doute pas que le résultat ne soit négatif quand toutes les causes d’erreur seront éliminées.

Votre bien dévoué,

Poincaré

ALS 2p. Archives de l’Académie des sciences de Paris. Transcrite par Indorato et Masotto (1989, P13).

Time-stamp: "19.03.2015 01:57"

Références