2-62-15. Gaston Darboux to Nobel Committee for Physics

Paris, le 5 février 190611endnote: 1 Le manuscrit porte un cachet : “K. Vetenskapsakademiens, Nobelkomitéer, Inkom den 8.2.1906”.

Université de Paris – Faculté des Sciences – Géométrie Supérieure

36 rue Gay Lussac Paris

Messieurs,

Je suis un peu en retard pour vous faire mes propositions pour le prix Nobel de Physique, mais comme ces propositions sont les mêmes que celles que j’ai déjà faites, je pense que vous voudrez bien les accueillir. Parmi les physiciens qui m’entourent je vous signalerai particulièrement M. Gabriel Lippmann, qui, après s’être fait connaître par la découverte de tous les phénomènes d’électrocapillarité a donné dans ces derniers temps sa belle méthode de la photographie des couleurs, méthode qui repose sur les considérations théoriques les plus ingénieuses et les plus fines.

Si vous pensez qu’on peut faire une part aux savants qui, sans avoir fait eux-mêmes des expériences, ont provoqué beaucoup de recherches et développé la physique théorique, nul ne me paraît plus digne en ce moment de votre attention que Mr Henri Poincaré, dont les travaux sur les équations aux dérivées partielles de la physique mathématique ont attiré l’attention de tous les chercheurs. M. Poincaré a parcouru le cercle entier de la physique mathématique comme le montrent les Ouvrages qu’il a successivement publiés

Théorie mathématique de la lumière, Electricité et optique, Thermodynamique, Leçons sur la théorie de l’élasticité, Théorie des tourbillons, Les oscillations électriques, Capillarité, Théorie analytique de la propagation de la chaleur, Théorie du potentiel Newtonien.22endnote: 2 Poincaré 1889, 1892b, 1901, 1892c, 1892a, 1893, 1894, 1895a, 1895b, 1899.

Veuillez agréer, Messieurs, l’assurance de mes sentiments de haute considération.

G. Darboux – Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences

ALS 2p. Nobel Archives of the Royal Swedish Academy of Sciences.

Time-stamp: " 3.07.2019 14:44"

Notes

Références

  • H. Poincaré (1889) Leçons sur la théorie mathématique de la lumière, Volume 1. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1892a) Leçons sur la théorie de l’élasticité. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1892b) Théorie mathématique de la lumière II. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1892c) Thermodynamique. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1893) Théorie des tourbillons. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1894) Les oscillations électriques. Carré et Naud, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1895a) Capillarité. Georges Carré, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1895b) Théorie analytique de la propagation de la chaleur. Carré et Naud, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1899) Théorie du potentiel newtonien. Carré et Naud, Paris. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1901) Électricité et optique: la lumière et les théories électrodynamiques. Carré et Naud, Paris. Link Cited by: endnote 2.