2-30-13. Heinrich Hertz to H. Poincaré

Bonn, 31 déc. 1890

Monsieur et cher collègue,

C’est en y ajoutant mes félicitations sincères pour la nouvelle année que je vous remercie de votre dernière lettre.11Poincaré à Hertz, ca. 16.12.1890 (§ 2-30-12). J’expecte avec joie les dessins que vous promettez pour l’avenir, soyez certain que non seulement moi, mais la plupart des physiciens (j’ose même dire quantité de mathématiciens) les verront avec un extrême intérêt, qui ne seraient capable de goûter et d’apprécier à fond votre mémoire abstrait.22Poincaré s’est expliqué par un dessin dans sa lettre à Hertz du 21.10.1890 (§ 2-30-7), à propos de la mesure de la vitesse de propagation de l’électricité dans les fils. En ce qui concerne les classes d’orbites rencontrées dans le problème des trois corps, Poincaré s’est servi parfois de dessins dans Les méthodes nouvelles de la mécanique céleste (Poincaré 1892). L’année passée m’a apporté la grande joie de cette communication personnelle avec vous, croyez à mes sentiments dévoués et d’admiration.

H. Hertz

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "11.08.2016 23:30"

Références