4-46-2. H. Poincaré to Adolf Hurwitz

[Après le 6 août 1897]

Mon cher Collègue,

Je ne saurais vous dire combien je suis touché de votre lettre et des sentiments que vous m’exprimez. Mais en réfléchissant, je sens que je n’aurais pas encore le courage de me mêler à une réunion nombreuse, même sérieuse. Je regrette beaucoup de manquer cette occasion de faire votre connaissance, mais j’espère vous voir à Paris dans trois ans.11endnote: 1 The second International Congress of Mathematicians was held in Paris in August, 1900.

Veuillez faire mes excuses à M. Geiser et à tous nos amis.22endnote: 2 Carl Friedrich Geiser (1843–1934), professor of mathematics at Zurich Polytechnic and President of the First International Congress of Mathematicians (Zurich, 1897).

Veuillez agréer l’assurance de mes regrets et de mes sentiments les plus sincèrement dévoués,

Poincaré

ALSX 2p. Math. Arch. 78, 271, Handschriftenabteilung, Niedersächsiche Staats- und Universitätsbibliothek, Göttingen. Transcrite par Dugac 1986, 217.

Time-stamp: “ 4.05.2019 00:49”

Notes

  • 1 The second International Congress of Mathematicians was held in Paris in August, 1900.
  • 2 Carl Friedrich Geiser (1843–1934), professor of mathematics at Zurich Polytechnic and President of the First International Congress of Mathematicians (Zurich, 1897).

Références

  • P. Dugac (1986) Henri Poincaré, la correspondance avec des mathématiciens (de A à H). Cahiers du séminaire d’histoire des mathématiques 7, pp. 59–219. Link Cited by: 4-46-2. H. Poincaré to Adolf Hurwitz.