3-31. Auguste Lebeuf

Auguste Lebeuf (1859–1929) a fait ses études à Dijon, où il a obtenu la licence ès sciences mathématiques, et à Besançon, où il a obtenu la licence ès sciences physiques en 1883. En 1884, il fut nommé élève astronome à l’Observatoire de Paris, où il a travaillé sous la direction de Tisserand, Wolf, Gaillot et Périgaud. Lebeuf est devenu aide-astronome à l’Observatoire de Besançon en 1887. Affecté au service méridien, Lebeuf a poursuivi ses études, et a soutenu une thèse ‘‘Sur une nouvelle démonstration des polynômes Hansen-Tisserand’’ (Lebeuf 1897, 1902) à la Faculté des sciences de Paris devant un jury composé d’Appell, Poincaré, et Puiseux. Il est nommé maître de conférences d’astronomie à l’Université de Montpellier en 1898, et cinq ans plus tard, il est revenu à Besançon en tant que directeur de l’Observatoire national astronomique, météorologique et chronométrique de Besançon, et professeur d’astronomie à l’Université.

Lebeuf fut membre de la Société mathématique de France, la Société française de physique, la Société astronomique de France, la Société météorologique de France, et le Cercle mathématique de Palerme (Guccia 1908, 50). Il a été élu Correspondant de l’Académie des sciences de Paris (section d’astronomie) le 25 mars, 1913 (Académie des sciences 1968, 324). Sur la carrière de Lebeuf, voir Véron (2016), et Saint-Martin (2008).

La correspondance que nous publions ici entre Lebeuf et Poincaré commence en 1899. Jusqu’en 1902, elle concerne l’édition des Œuvres de Laplace, Volumes 13 et 14 (Secrétaires perpétuels 1904, 1912), un travail qui sera reconnu par le prix Le Conte de l’Académie des sciences de Paris en 1909 (Gauja 1917, 305). À partir de 1907, les lettres de Lebeuf servent à communiquer des éphémérides pour publication dans le Bulletin astronomique.

À l’occasion du décès de Poincaré, Lebeuf a écrit une notice dans laquelle il a comparé Poincaré à Laplace. Par rapport à la compréhension de son travail par ses contemporains, ce dernier avait bénéficié de circonstances ‘‘beaucoup plus propices’’ que Poincaré, a-t-il écrit:

Si [Poincaré] a pu rencontrer des auditeurs assez fervents pour la rédaction d’un grand nombre de leçons magistrales, il n’a pas eu, comme Laplace, le concours fidèle et dévoué d’un ‘‘citoyen Bouvard’’ qui mit en nombre la presque totalité de formules de la Mécanique céleste, et il ne lui a pas été donné, comme à son illustre prédécesseur, de pouvoir clôturer son œuvre par une grandiose Exposition du Système du Monde, accessible à tous et fixant les connaissances humaines à l’aurore du XXe siècle. (Lebeuf 1913, 668)

Time-stamp: " 4.09.2016 02:16"

Références

  • Académie des sciences de Paris (Ed.) (1968) Index biographique des membres et correspondants de l’Académie des sciences. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • P. Gauja (1917) Les fondations de l’Académie des sciences (1881–1915). Impr. de l’Obs. d’Abbadia, Hendaye. External Links: Link Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • G. B. Guccia (Ed.) (1908) Annuario del circolo matematico di Palermo. Circolo matematico di Palermo, Palermo. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • A. Lebeuf (1897) Sur une nouvelle démonstration des polynômes Hansen-Tisserand. Ph.D. Thesis, Faculté des sciences de Paris, Paris. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • A. Lebeuf (1902) Sur une nouvelle démonstration des polynômes Hansen-Tisserand. Annales de l’Observatoire de Paris 13, pp. C1–C85. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • A. Lebeuf (1913) L’œuvre de Henri Poincaré : l’astronome. Revue de métaphysique et de morale 21, pp. 659–674. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • A. Saint-Martin (2008) L’office et le télescope : Une sociologie de l’astronomie française, 1900–1940. Ph.D. Thesis, Université Paris 4, Paris. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • Secrétaires perpétuels de l’Académie des sciences (Ed.) (1904) Œuvres complètes de Laplace, Volume 13. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • Secrétaires perpétuels de l’Académie des sciences (Ed.) (1912) Œuvres complètes de Laplace, Volume 14. Gauthier-Villars, Paris. External Links: Link Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.
  • P. Véron, M. Véron and S. Ilovaisky (2016) Dictionnaire des astronomes français (1850–1950). Unpublished typescript, St. Michel l’Observatoire. External Links: Link Cited by: 3-31. Auguste Lebeuf.