2-37-3. H. Poincaré to Tullio Levi-Civita

[14.12.1901]11Cachet de la poste.

Mon cher Collègue,

Dans l’expérience de Crémieu, la charge n’est pas concentrée en un point, elle est répartie sur toute la surface d’un secteur d’étain ; les intervalles qui séparent ces secteurs sont petits par rapport aux dimensions des secteurs eux-mêmes ; le défilé des charges de ces secteurs peut alors être assimilé à un courant continu, le courant de retour est continu également. Son débit est égal et de signe contraire. Il ne s’agit que de son débit et la vitesse importe peu.22Poincaré corrige l’hypothèse du départ de la lettre du 11.12.1901 de Levi-Civita (§ 2-37-2).

Il n’y a pas une décharge disruptive unique.

D’ailleurs votre explication ne s’appliquerait pas aux phénomènes d’induction.

Je ne crois pas que ce soit là la véritable explication.

Ou bien, comme le prétend Crémieu, la théorie est en défaut.

Ou bien, comme le prétendent ses adversaires, il y a une fuite dont il ne s’est pas aperçu. Il est en train de refaire son expérience, nous verrons.

Votre bien dévoué Collègue,

Poincaré

ALS 2p. Accademia Nazionale dei Lincei. Transcrite dans Nastasi et al. (2003, 244).

Time-stamp: "19.03.2015 01:56"

Références

  • P. Nastasi, R. Tazzioli, S. Caparrini and U. Lucia (Eds.) (2003) Aspetti de meccanica e di meccanica applicata nella corrispondenza di Tullio Levi-Civita (1873–1941). Università Bocconi, Milan. Cited by: 2-37-3. H. Poincaré to Tullio Levi-Civita.