5-2-1. Henri Poincaré to Eugénie Launois

Christiania 1er Août [1878]

En arrivant ici j’ai trouvé une correspondance énorme; d’abord les excellentes nouvelles contenues dans vos dernières lettres (Je n’ai pas besoin d’insister car vous devez savoir tous combien j’aime et j’estime my future brother in law); puis deux lettres de Bonnefoy et une de Balthasar dont je vais parler longuement tout à l’heure; enfin une lettre de Gerdimont qui ne peut pas renier sa nationalité car il est franchement Belge. C’était pour m’envoyer la fameuse lettre de Vigsnoes, qui a bien failli ne pas m’arriver; car au lieu de l’adresser poste restante, il l’avait adressée à un hôtel où je n’étais pas; les employés des postes ont heureusement montré de l’intelligence.

J’ai beaucoup de choses à dire, je vais procéder avec ordre : 1° question Bonnefoy-Balthasar. Bonnefoy m’a laissé à l’hôtel Victoria deux lettres; la 1ère datée du 23 me dit qu’il part pour Bamle11Bamble. sur la côte Sud de la Norvège (son mémoire); la 2de est datée du 29, il me dit qu’il est revenu de Bamle comptant me trouver à Christiania et que ne me trouvant pas, il part pour Kongsberg (ce que je savais déjà par le docteur en droit, comme je te l’ai dit) que j’aille à Kongsberg le plus tôt possible et que si je ne le trouve pas on me dira où il est. Ne commence 1/2 pas par t’indigner contre cette nouvelle fugue. Il a eu raison de quitter Christiania pour ne pas y passer huit jours inutilement; mais il a eu tort:

1° de ne pas aller plus tôt de Bamle

Kragerø et Arendal quoiqu’il dise qu’il a pris cette détermination par suite d’une étude approfondie de la question. 2° s’il n’allait pas à Kragerø de ne pas aller à Modum ou à Skjoerdalen. En effet Kragerø, Arendal, Modum et Skjoerdalen se rapportent plus particulièrement à ses mémoires, Kongsberg au mien. 3° de ne pas m’indiquer ses intentions d’une façon plus précise. Voici la détermination que j’ai prise. Je partirai demain à 6h30 pour Kongsberg, j’y reprendrai le train à 12h et je le rejoindrai le soir, où il sera. Seulement s’il n’a rien laissé à l’hôtel Skandin. Et s’il a dit la chose à M. Andersen je n’aurais peut-être pas le temps de reprendre le train.

2° Question Balthasar. Il m’écrit qu’il est arrivé à Stockholm le 25 au matin, il me conseille d’y aller tout de suite et de faire ensemble une tournée en Suède pour retourner ensuite ensemble en Norvège; que si je n’y consens pas nous nous rejoindrons à Christiania du 5 au 10 août. Je ne sais que lui répondre; car tant que je n’ai pas vu Bonnefoy, il m’est difficile de préciser mes intentions. Nous serons sans doute obligés de correspondre télégraphiquement.

3° question papa. Je cherche un moyen de faire voir à papa des montagnes norvégiennes et je n’en trouve guère. Les plus rapprochées sont le Télémark oriental avec le Rjukandfoss. et le [1 mot ill.] dans le Ringerike dont la fille du ministre de la justice parle avec grand éloge mais voici le temps qu’il faudrait pour voir l’une ou l’autre.

1° Télémark. Départ de Christiania à 6h30 à Kongsberg 11h122 – etc. – 3 jours environ.

2° [1 nom ill.] (mais je suis un peu sceptique à son endroit) je pense 2 jours. Je crois que c’est une ascension d’où on a une vue sur une vallée et sur un lac. Il y a aussi le Honefos qu’on peut facilement voir en 1 jour; cette cascade a une grande réputation mais hier il n’y avait pas d’eau et elle ne la méritait guère. Le chemin jusqu’à Honefos n’est pas très beau.

Ceci posé, je pense que l’itinéraire à suivre est le suivant. Cologne -– Hambourg – Copenhague – [1 mot ill.] – Stockholm – de Stockholm à Götheborg par le canal de Gotha; de Götheborg à Christiania par mer ou par chemin de fer. Discutons d’abord la durée. En s’arrêtant 2h à Copenhague, partant de Nancy le 1er au matin, on ne serait à Stockholm le 5 au matin qu’à la condition de passer 3 nuits sur 4 en chemin de fer ce que je ne saurais conseiller pourtant on pourrait passer la 1re nuit en chemin de fer, la 2nde en bateau (Lübeck à Copenhague), la 3e dans son lit, la 4e en chemin de fer. En voyageant de jour on peut: ou bien partir de Nancy le 1er matin, coucher à Cologne – être à Hambourg le 2 au soir en repartir le 3 au matin être à Copenh. le 3 au soir en repartir le 5 au matin – Stockh. le 6 au matin (une seule nuit en chemin de fer) ou bien Nancy 1er matin, Hambourg 2 matin départ 3 matin – c’est comme supra – (deux nuits en chemin de fer mais 24 heures à Hambourg; au lieu de de 8h20 soir à 6h du matin. On peut choisir entre ces deux combinaisons. A Hambourg se promener dans la vieille ville et sur l’Alsterdamm; monter sur l’Elbhöhe (vue sur le port et l’Elbe) si papa arrive le matin et passe assez de temps à Hambourg) nota bene 3e combinaison Nancy 1er matin coucher Cologne – Hambourg le 2 au soir; repartir le 3 au soir – à Copenhague 4 au matin; en repartir le 5 au matin reste comme supra (une nuit en chemin de fer, et une en bateau; mais on a le temps de monter sur l’Elbhøhe. Faire attention qu’à Hambourg il y a plusieurs gares et que la consigne ne s’ouvre qu’à 7 heures du matin. Départs de Hambourg pour Copenhague à 6h du matin par le Sleswig; à Copenh. 10h30 du soir à 5h55 du soir par le Sleswig ou par bateau (Kiel à Korsør) Copenh. 10h40 du matin, ou bien chemin de fer midi à 4h Lübeck. 99 heures à Lübeck nuit en bateau; à Copenhague 10 ou 11 heures matin.

AL 4p. Collection particulière, 75017 Paris.

Last edit: 28.09.2014