François-Désiré Mathieu to H. Poincaré

Rome, 23 juin 1904

Monsieur,

Vous ne pouvez douter des sentiments que m’inspire la candidature d’un Nancéien, d’un fils du docteur Poincarré dont j’étais l’ami, d’un savant qui fait tant d’honneur à la France. Votre cause n’avait pas besoin d’être plaidée par M. de Lapparent mais il l’a fort bien plaidée et il la gagnera un jour ou l’autre.

Agréez, Monsieur, tout le respectueux dévouement de votre humble serviteur et compatriote.

[mot ill.] Cardinal Mathieu

ALS 2p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:25"