Merlet to H. Poincaré

Verviers, le 2 mai 1908

154 Chaussée d’Heusy — Verviers

Monsieur,

Permettez moi de solliciter de votre bienveillance la faveur de m’éclairer sur un problème de mathématique dont je cherche la démonstration, et que je n’ai pu trouver ni moi ni quelques uns de mes collègues de Liège auxquels je me suis adressé.

Je cherche depuis quelques années un appareil de pesage supérieur à celui de M. Dujour actuellement en usage dans les chemins de fer de France. J’ai trouvé celui indiqué dans la copie du brevêt ci-joint. J’ai construit un appareil qui donne satisfaction. Seulement pour son acceptation aux poinçonnages en France il est indispensable que je puisse produire la démonstration.

J’ai bien trouvé la vérification mathématique des angles égaux correspondant à des charges égales; mais cela ne suffit pas. J’ai bien hésité à vous écrire et ce n’est que devant la certitude complête qu’aucun autre que vous ne peut résoudre ce problème que je me permets de le faire. J’ai lutté toute ma vie, je ne suis pas fortuné et je verrai avec regret m’échapper l’occasion de fair une entente avec la maison Trayvou de Lyon qui est disposée à exploiter ce nouveau principe faute d’une démonstration me permettant d’obtenir le poinçonnage officiel en France.11endnote: 1 L’entreprise Trayvou s’est installée dans la banlieue lyonnaise en 1863, selon le site web de La Mulatière, consulté le 2007-10-04.

Veuillez, Monsieur, m’excuser si je me permets de vous déranger quelques instants et de solliciter vos lumières, et je vous prie de recevoir avec mon plus profond respect l’assurance de mes sentiments distingués et de ma gratitude.

Merlet

P.S. Je suis français établi en Belgique.22endnote: 2 La lettre porte une annotation de la main de Poincaré : “Répondu 3 mai en renvoyant le travail envoyé (M. P. malade etc.”.

ALS 4p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:25"

Notes

  • 1 L’entreprise Trayvou s’est installée dans la banlieue lyonnaise en 1863, selon le site web de La Mulatière, consulté le 2007-10-04.
  • 2 La lettre porte une annotation de la main de Poincaré : “Répondu 3 mai en renvoyant le travail envoyé (M. P. malade etc.”.