1-1-107. Gösta Mittag-Leffler to H. Poincaré

Djursholm Stockholm 13/3 189111endnote: 1 Cette lettre est recopiée par un copiste. Outre l’original, on dispose du brouillon (Brefkoncept 1493).

Mon cher ami,

Merci de votre bonne lettre du 27 Février.22endnote: 2 Cette lettre est perdue. Je vois que vous ne connaissez guère plus que moi sur les dernières recherches de Mme Kowalevski sur le problème de rotation. C’est ce qu’elle avait fait ces recherches à une époque quand j’ai été absent de Stockholm et nous n’avons jamais trouvé l’occasion de discuter ces recherches en détail ensemble.

J’ai vu que vous avez publié un compte rendu de votre mémoire couronné dans le Bulletin Astronomique.33endnote: 3 Poincaré 1891. Voulez vous être assez bon pour m’envoyer un tirage à / part. J’aimerai d’avoir des tirages à part de tout ce que vous publiez.

J’ai parcouru avec vif intérêt votre mémoire “Sur une classe nouvelles de transcendantes uniformes44endnote: 4 Poincaré 1890, 1950, 537–582. et j’espère que vous veuillez bien publier la suite quand il y en aura chez moi. 55endnote: 5 Voir § 108. Nous commençons maintenant de venir un peu en ordre avec les publications et vous n’attendrez pas une seconde fois aussi longtemps que pour votre mémoire couronné.

Nœther a écrit un compte rendu très long dans les Astronomische Nachrichten.66endnote: 6 La recension du mémoire couronné de Poincaré par Nœther (1891) est parue dans le Vierteljahresschrift der astronomischen Gesellschaft, et non pas dans les Astronomischen Nachrichten. Une courte note de August Weiler (1891), résumant les résultats de Poincaré sur le problème des trois corps est parue en 1891 dans les Astronomischen Nachrichten. M. Gyldén a proposé quelques changements à M. Nœther qui sont très drôles et lesquels je ne crois guère qu’il acceptera.77endnote: 7 Mittag-Leffler écrit à Hermite le 13 mars 1891 à ce sujet: Je crois que M. Gyldén ne gagnera rien avec sa polémique qu’il mène avec une grande prudence du reste. Je ne connais pas un seul géomètre ni un seul astronome qui soit de son opinion. Même M. Backlund qui doit être son élève le plus fidèle m’a avoué entre quatre yeux à St Petersbourg que sa “méthode absolue” ne valait absolument rien. M. Gyldén vient de me montrer l’épreuve d’un article de M. Nœther au “Astronomische Nachrichten” où Nœther affirme très franchement que Poincaré a démontré la divergence des séries trigonométriques. Gyldén a écrit à Nœther en demandant des changements mais je doute que Nœther y attache quelque importance. […] Je ne crois donc que les attaques que M. Gyldén pourra faire contre Poincaré gagneront l’oreille de personne qui se connaît dans ce genre d’étude. (AS)

Mes hommages très respectueux à Mme / Poincaré et mes félicitations bien sincères ainsi que celle de Mme Mittag-Leffler à la naissance de votre troisième enfant88endnote: 8 Henriette, la troisième fille de Poincaré est née au mois de mars 1891..

Tout à vous

votre très dévoué

Mittag-Leffler

ALS 3p. Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: " 8.06.2019 19:03"

Notes

  • 1 Cette lettre est recopiée par un copiste. Outre l’original, on dispose du brouillon (Brefkoncept 1493).
  • 2 Cette lettre est perdue.
  • 3 Poincaré 1891.
  • 4 Poincaré 1890, 1950, 537–582.
  • 5 Voir § 108.
  • 6 La recension du mémoire couronné de Poincaré par Nœther (1891) est parue dans le Vierteljahresschrift der astronomischen Gesellschaft, et non pas dans les Astronomischen Nachrichten. Une courte note de August Weiler (1891), résumant les résultats de Poincaré sur le problème des trois corps est parue en 1891 dans les Astronomischen Nachrichten.
  • 7 Mittag-Leffler écrit à Hermite le 13 mars 1891 à ce sujet: Je crois que M. Gyldén ne gagnera rien avec sa polémique qu’il mène avec une grande prudence du reste. Je ne connais pas un seul géomètre ni un seul astronome qui soit de son opinion. Même M. Backlund qui doit être son élève le plus fidèle m’a avoué entre quatre yeux à St Petersbourg que sa “méthode absolue” ne valait absolument rien. M. Gyldén vient de me montrer l’épreuve d’un article de M. Nœther au “Astronomische Nachrichten” où Nœther affirme très franchement que Poincaré a démontré la divergence des séries trigonométriques. Gyldén a écrit à Nœther en demandant des changements mais je doute que Nœther y attache quelque importance. […] Je ne crois donc que les attaques que M. Gyldén pourra faire contre Poincaré gagneront l’oreille de personne qui se connaît dans ce genre d’étude. (AS)
  • 8 Henriette, la troisième fille de Poincaré est née au mois de mars 1891.

Références

  • M. Noether (1891) H. Poincaré, Sur le problème des trois corps et les équations de la dynamique. Vierteljahresschrift der astronomischen Gesellschaft 25, pp. 258–292. Cited by: endnote 6.
  • H. Poincaré (1890) Sur une classe nouvelle de transcendantes uniformes. Journal de mathématiques pures et appliquées 6, pp. 313–365. Link Cited by: endnote 4.
  • H. Poincaré (1891) Sur le problème des trois corps. Bulletin astronomique 8, pp. 12–24. Link Cited by: endnote 3.
  • G. Valiron (Ed.) (1950) Œuvres d’Henri Poincaré, Volume 4. Gauthier-Villars, Paris. Link Cited by: endnote 4.
  • A. Weiler (1891) Ueber di Arbeit des Herrn Poincaré das Problem der Drei Körper betreffend. Astronomischen Nachrichten 127, pp. 359–360. Link Cited by: endnote 6.