1-1-211. Gösta Mittag-Leffler to H. Poincaré

Djursholm le 27 Juin 1904

Mon cher ami,

Votre manuscrit est dans mes mains. Je vous en remercie bien sincèrement. Il n’y aura plus moyen maintenant de faire des calculs [d’]après ces méthodes qui ne sont pas des méthodes et qui ne peuvent mener à rien.11 1 Voir l’annotation de la lettre § 1-1-206. Pensez-y que Pulkowa a employé des années de travail et des centaines de milliers de roubles (de l’argent français parce que c’est vous qui donnez l’argent pour la paix comme pour la guerre) pour construire des nouvelles tables d’après les indications de Gyldén.22 2 Construit entre 1830 et 1839 à l’initiative du tsar Nicolas 1er, l’Observatoire de Pulkowo était équipé des instruments les plus modernes. Il fut conçu par l’astronome Struwe comme un observatoire d’astronomie fondamentale: Une de ses missions principales était d’établir des catalogues d’étoiles pouvant servir de base à des travaux ultérieurs. (Williams 1997, 66) Oskar Backlund, “l’élève le plus fidèle de Gyldén”, était astronome à l’Observatoire de Pulkowo.

Il y a un mémoire sous presse qui doit être terminé dans peu de jour. Votre œuvre sera mis en travail immédiatement après.

Ma santé ne va pas trop mal et j’espère pouvoir aller au moins à Heidelberg.33 3 Mittag-Leffler fait allusion au 3e congrès international des mathématiciens qui se déroulera à Heidelberg du 8 au 13 août. Poincaré ne participera pas à ce congrès. Mittag-Leffler fera une conférence Sur une classe de fonctions entières (1905). Mais à l’Amérique je n’ose pas.44 4 Mittag-Leffler fait allusion au Congrès international des arts et de la science de Saint-Louis (Missouri, 19–25 septembre 1904). Poincaré y prononcera deux conférences, l’une intitulée “Sur les lignes géodésiques des surfaces convexes”, prononcée devant la Société mathématique américaine le 19.09.1904 (Poincaré 1905), et l’autre, “Sur l’état actuel et l’avenir de la physique mathématique” (24 septembre 1904), prononcée le 24.09.1904 dans la section de mathématiques appliquées (1904). Picard fit une conférence dans la section d’analyse et algèbre et Darboux dans la section de géométrie.

Nous comptons tous ici à votre visite l’année prochaine et je m’en réjouis moi avant les autres de pouvoir une fois vous saluer le bienvenu chez moi.

Votre ami dévoué

TDft 1p. IML 3658, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: " 5.12.2018 16:11"

Références

  • A. Krazer (Ed.) (1905) Verhandlungen des dritten internationalen Mathematiker-Kongresses in Heidelberg. Teubner, Leipzig. External Links: Link Cited by: G. Mittag-Leffler (1905).
  • G. Mittag-Leffler (1905) Sur une classe de fonctions entières. See Verhandlungen des dritten internationalen Mathematiker-Kongresses in Heidelberg, Krazer, pp. 258–264. External Links: Link Cited by: footnote 3.
  • H. Poincaré (1904) L’état actuel et l’avenir de la physique mathématique. Bulletin des sciences mathématiques 28, pp. 302–324. External Links: Link Cited by: footnote 4.
  • H. Poincaré (1905) Sur les lignes géodésiques des surfaces convexes. Transactions of the American Mathematical Society 6 (3), pp. 237–274. External Links: Link Cited by: footnote 4.
  • M. E. W. Williams (1997) L’observatoire de Poulkovo, le palais impérial des astronomes. La Recherche 300, pp. 64–69. Cited by: footnote 2.