H. Poincaré to Louis Olivier

[Ca. 1891–1910]

Mon cher ami,

Pardon d’avoir tant tardé à vous répondre, je voulais savoir si quelqu’un de ma famille pourrait m’accompagner, mais malheureusement cela est impossible, je viendrai seul. Merci.

Votre bien dévoué,

Poincaré

ALS 1p. Archives Henri Poincaré, Nancy.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:25"