2-44-2. Henri Pellat to H. Poincaré

Paris 17 Mars 1902

Mon cher Collègue,

Je me suis aperçu, quelques heures après vous avoir vu, que l’explication du phénomène que je vous ai indiquée ce matin est certainement inexacte : si un projectile conducteur lancé dans un champ magnétique non uniforme peut avoir la direction de sa vitesse modifiée par les phénomènes d’induction, il n’en est pas de même si le champ est uniforme, car les phénomènes d’induction par déplacement du conducteur y sont nuls.

Or le phénomène que je vous ai montré est aussi net et aussi intense dans un champ uniforme que dans un champ variable.

Il me semble pourtant assez probable que le phénomène est dû à un frottement hétérotrope.

J’ai constaté aujourd’hui très nettement qu’avec une lumière cathodique qui n’atteint pas les bords de l’ampoule, le tube de force dessiné par les rayons cathodique est moins long et très notablement moins long que le chemin rendu lumineux par le flux cathodique en dehors du champ magnétique. Ceci n’est pas d’accord avec l’idée d’une force agissant dans le sens des lignes de force.11Pellat (1902) précise dans le cadre de son hypothèse d’un frottement sur les particules du faisceau: ‘‘le frottement serait beaucoup plus énergique dans la direction perpendiculaire aux lignes de force que dans la direction même de ces lignes.’’

Le phénomène reste mystérieux.

Votre bien dévoué,

H. Pellat

ALS 3p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "23.09.2014 00:01"

Références

  • H. Pellat (1902) Des forces qui agissent sur le flux cathodique placé dans un champ magnétique. Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences de Paris 134, pp. 697–700. External Links: Link Cited by: 2-44-2. Henri Pellat to H. Poincaré.