2-46. Alfred Perot

Alfred Perot (1863–1925) grandit à Metz et à Nancy, et il entre à l’École polytechnique en 1882. Il obtient des licences de mathématiques et physique en 1884 et 1885, et soutient sa thèse à la Sorbonne sur l’équivalent mécanique de la chaleur (1887). L’année suivante il est maître de conférences à la faculté des sciences de Marseille, où il est promu professeur de physique industrielle en 1894. En collaboration avec Charles Fabry, Perot invente en 1899 un instrument optique qui sera la source de nombreuses découvertes : le ‘‘Fabry-Perot’’ interféromètre. En 1901 il revient à Paris en tant que fondateur et directeur du laboratoire d’essais du conservatoire national des arts et métiers. En 1908, il est astronome physicien à l’observatoire de Meudon, et en 1909, il succède à Henri Becquerel dans la chaire de physique de l’École polytechnique (DSB; Perot, 1919).

Last edit: 26.05.2014

Références

  • A. Perot (1887) Sur la mesure du volume spécifique des vapeurs saturées et détermination de l’équivalent mécanique de la chaleur. Ph.D. Thesis, Faculté des sciences de Paris, Paris. Cited by: 2-46. Alfred Perot.
  • A. Perot (1919) Notice sur les titres et les travaux. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: 2-46. Alfred Perot.