2-47. Lucien Poincaré

Lucien Poincaré (1862–1920) est le fils d’Antoni Poincaré, polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées, et membre de la société française de physique. Son frère aîné Raymond sera membre de l’Académie française (1909) et président de la République (1913–1920); Raymond et Lucien sont des cousins germains de Henri Poincaré. Lucien fait ses études à l’École normale supérieure en 1883, obtient des licences en sciences mathématiques (1885) et physiques (1887), et devient agrégé de sciences physiques en 1887. En 1886 il enseigne au lycée de Bourges, et en 1887 il est nommé agrégé préparateur au laboratoire d’enseignement de physique à la Sorbonne, dirigé par Edmond Bouty. Il soutient une thèse à la Sorbonne sur les électrolytes fondus en 1890. En 1891 il enseigne la physique au lycée de Marseille, et en 1893 au lycée Louis-le-Grand (Paris). Il devient maître de conférences à l’École normale supérieure de jeunes filles (Sèvres) en 1894, et chargé de cours de physique (PCN) à la Sorbonne en 1895. L’année suivante, il est professeur par délégation à l’École supérieure d’électricité. A partir de 1900 il travaille au rectorat de de Chambéry, et en 1902 il devient inspecteur des sciences physiques. En 1910 il est chargé de la direction de l’enseignement secondaire, et en 1914, de la direction de l’enseignement supérieur. Il succède à Louis Liard en 1917 comme vice-recteur de l’académie de Paris (Gidel et al., 1921).

Lucien Poincaré écrit de nombreux articles de vulgarisation, et un livre sur la physique moderne (1906) couronné par le prix Hébert de l’Académie des sciences en 1907 (Gauja, 1917). Pendant la première décennie du vingtième siècle Lucien Poincaré est membre du comité de rédaction du Journal de physique théorique et appliquée, publié par la société française de physique. Comme son cousin Henri, qui présidait cette société en 1902, Lucien fait de même en 1911.

Time-stamp: " 3.05.2019 19:12"

Références

  • P. Gauja (1917) Les fondations de l’Académie des sciences (1881–1915). Impr. de l’Obs. d’Abbadia, Hendaye. Link Cited by: 2-47. Lucien Poincaré.
  • P. Gidel, É. Hovelaque, P. Janet, and P. Painlevé (1921) Lucien Poincaré (22 juillet 1862–9 mars 1920) par ses amis. Imprimerie H. Lanthier, Arras. Cited by: 2-47. Lucien Poincaré.
  • L. Poincaré (1906) La physique moderne; son évolution. Flammarion, Paris. Link Cited by: 2-47. Lucien Poincaré.