2-48-14. Alfred Potier to H. Poincaré

[Ca. 03–06.1901]

Que vous êtes heureux de pouvoir voir des expériences, et que vous êtes aimable de me tenir au courant de ce qu’a fait Mr Crémieu.11Dans les années 1890 Potier fut atteint d’une maladie chronique qui limitait ses déplacements, comme Poincaré l’a noté dans sa nécrologie (Poincaré 1905). J’espère qu’il n’aura oublié aucun des retournements d’usage, il est trop fin pour cela. J’aurais voulu et l’ai dit à Mr Bouty qu’il fit un essai avec un disque en ébonite, sans dorure, électrisé par frottement.22Victor Crémieu fait ses premières recherches dans le laboratoire de son directeur de thèse, Gabriel Lippmann. Edmond Bouty (1846–1922) occupe la chaire de physique théorique et expérimentale à la Sorbonne, et dirige le laboratoire d’enseignement de physique, dans lequel Crémieu et Harold Pender feront des expériences côte à côte au printemps 1903, afin de trouver la source de divergence de leurs mesures de l’effet Rowland.

Encore une fois merci.

Votre bien dévoué,

A. Potier

J’espère qu’on va réunir promptement les divers mémoires d’Hermite; il y en a et des plus importants qu’on a bien de la peine à avoir quand on n’a pas Borchardt, les Comptes Rendus et Liouville sous la main.33Charles Hermite est mort le 14.01.1901. Les Œuvres d’Hermite furent éditées par Émile Picard (1905), alors que Poincaré et Picard furent les plus remarquables de ses étudiants. Les termes soulignés par Potier désignent des revues académiques; il s’agit du Journal für die reine und andgewandte Mathematik, dirigé par Carl Borchardt (1817–1880), les Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences, et le Journal de mathématiques pures et appliquées, fondé par Joseph Liouville (1809–1882).

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: " 7.01.2017 22:31"

Références