Célestin Trioullier to H. Poincaré

15 avril 1908

Vignoble de St Martin du Parc, par Caux (Hérault)

Monsieur et cher Maître

J’ai l’honneur de vous offrir un exemplaire de mon tout récent ouvrage en trois tomes illustrés: « Évangéline et Gabriel ».

C’est plus qu’un roman; c’est une sorte de poème idyllique de plus de 8000 alexandrins, le plus long apparemment qu’aura produit notre littérature depuis peut-être 200 ans. Mais il me dommage tout à fait que du fait d’une impression négligée, d’innombrables errata s’y soient glissés qui peuvent faire échouer cette 1ère édition, et c’est d’autant plus fâcheux que je me trouve avoir concouru pour le prix Bordin, au concours académique de cette année!

J’ai pris soin, sur l’exemplaire que j’ai le plaisir et l’honneur de vous offrir, Monsieur et cher Maître, de rectifier à l’encre rouge les errata les plus graves, afin de vous rendre la lecture moins désagréable.

Les Lettres sont les soeurs des sciences et la muse a voulu, par l’envoi de ce livre, montrer, en cette occasion, combien il lui est agréable de saluer et d’acclamer en vous, l’un de leurs plus captivants interprètes!

Daignez agréer, Monsieur et cher Maître, l’expression de mes sentiments les meilleurs et les plus respectueux.

Célestin Trioullier

Homme de lettres à St Martin, par Caux (Hérault).

ALS 2p. Collection particulière, 75017 Paris.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:25"