5-2-7. Henri Poincaré to Eugénie Launois

Samedi [22 novembre 1873 ?]

Ma bonne maman,

Tu me demandes des détails sur les calomnies ; je n’en sais pas plus que toi sur ce sujet ; je t’ai reproduit presque textuellement le topo qui en parlait, il a été affiché à la planche topo des anciens par je ne sais qui. Un jésuite, nommé Guipon, l’a arraché ; mais se l’est laissé reprendre par un autre qui l’a donné à Badoureau et Badoureau est venu me l’apporter. Voilà tout ce que je sais à ce sujet. Dans tous les cas mes rapports avec les autres jésuites que Ruault n’ont pas souffert. Je ne pouvais agir autrement sans paraître être des leurs.

Enfin cette affaire est encore arrangée. Ils ont eu peur, je crois, de la quarantaine, qui les aurait privé du droit de vote. Toujours est-il qu’ils sont venus au rond. Les élèves se sont réunis à l’amphi ; les 4 majors au milieu du rond ; puis le tambour a battu [le rat ?]. Badoureau a alors appelé Badoureau et le cocon Leblanc, et leur a fait un discours. Depuis on ne parle plus de l’histoire.

J’ai eu une colle jeudi dernier ; une colle de géo, avec Laguerre ; au lieu d’une colle de chimie comme je croyais. Comme nous avions un nouveau basoff qui n’est pas au courant du service on a affiché les notes de colle, en lettres seulement.

J’avais TB ce qui correspond à 16, 17, 18 et peut-être à 19. Nous avons remis l’arbre et le jodot dont je suis content. Nous avons commencé une épure. Je suis très en avance sur les autres. Seulement j’ai beaucoup à gratter ; heureusement ma gomme à encre va très bien et puis le papier n’est pas très bon pour le trait.

J’ai été mercredi chez Mme Brice que je n’ai pas trouvée et chez Mme Olleris. J’ai un rendez-vous dimanche avec Albert ; je dois dîner mercredi chez Mme Vallet.

J’ai reçu hier une lettre d’Appell qui me dit que M. Bertin a à me parler ; j’irai dimanche.

Je n’ai pas de nouvelles de l’affaire de Maniguet. Adieu ma bonne maman, je te quitte pour faire mon épure.

J’embrasse tout le monde.

Henri

ALS 2p. En-tête de l’École Polytechnique. Collection particulière, 75017 Paris.

Last edit: 8.05.2016