5-2-7. Henri Poincaré to Eugénie Launois

Dimanche matin [Janvier 1874]

Ma chère maman,

J’ai une consigne parce que Plock m’a rencontré dans le corri des exams (je m’interromps pour te dire que j’ai eu 20 chez Laguerre). Voici comment ; j’étais en train de me ballader [sic] dans le corri avec cinq ou six types quand Plock aboule du corri des anciens ; je calcule que je n’ai pas le temps de filer à cause de mes galons et que ce que j’ai de mieux à faire, c’est de continuer à me ballader, pour avoir l’air d’attendre l’heure de passer. Plock passe et ne dit rien ; une heure après il me fait appeler au binet ; je le vois en train de coter la liste des exams du jour et il me dit que j’aurai une consigne. Albert m’avait écrit pour me donner rendez-vous à la gare ; parce que sa tante est à Paris. Je lui ai écrit aussitôt pour qu’il m’en donne  un autre. Nous devons nous retrouver vers 2 h 30 dans un café de la rue d’Aboukir.

Voilà pour cette ; Élie est commissaire dans une mâtinée littéraire donnée par la mairie du 5 donnée à l’Odéon pour les pauvres du quartier sous la protection de la Mac. Il m’a emprunté ma tg pour reluire de tous es avantages aux yeux des dames à qui il doit offrir le bras. Contre ses habitudes il s’est bichonné jusqu’à 8h45. Je m’en vais vous donner les gigons demandés :

  • 1

    C’est le 28 août.

  • 2

    Chiader ; bousculer, se presser pour arriver à un but. Au figuré chiader la botte ou simplement botter ou chiader aspirer à la botte, travailler.

  • 3

    Être arrivé ; être sérieux ; croire que c’est arrivé ; prendre au sérieux ; au figuré être naïf.

Pourquoi Aline appelle-t-elle les gommeux des gommes ? Envoyez-moi un article de la Gazette de l’EP. Voici mes photos ; tâchez de me les renvoyer pour mercredi parce que je voudrais les rendre.

Henri

ALS 2p. En-tête de l’École Polytechnique. Collection particulière, 75017 Paris.

Last edit: 8.05.2016