H. Poincaré to Raoul de Saint-Arroman

[Sans date, avant 19 octobre 1901 ?]

Cher Monsieur,

Monsieur Darboux n’est pas encore de retour, mais il me semble qu’il n’y a pas lieu de convoquer la sous-commission pour la question soulevée par ma dernière lettre. Il ne s’agit que de constater si les exemplaires souscrits par le ministère sont couverts en totalité par les institutions et établissements, ou s’ils  le sont en partie.

Si vous voulez seulement me dire le résultat de cette constatation, je le transmettrai à Londres.

J’ajouterai qu’il conviendrait que le libraire chargé de la vente libre fût le même libraire chargé du dépôt en ce qui nous concerne et qui je crois n’est pas encore désigné.

Veuillez agréer, cher Monsieur, l’assurance de mes sentiments sympathiques et dévoués.

Poincaré.

ALS 2p. Archives Nationales, F/17/17161.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:02"