5-2-6. Henri Poincaré to Eugénie Launois

[Décembre 1874]

Ma chère maman

J’ai encore eu une mauvaise colle 17, et certes je ne m’y attendais guère après avoir passé, d’autant plus que j’avais un bon colleur. J’ai vérifié pour voir s’il n’y avait pas une de ces erreurs qui se produisent quelquefois ; mais comme il n’avait pas marqué les notes de chaque question, un moyen important de vérification manquait complètement. J’ai commencé le nègre ; j’ai fait l’esquisse. Je suis sorti hier, j’ai dîné chez Madame Olleris. Je crois qu’il vaut mieux que maman vienne un peu plus tard. Je crois même qu’il serait moins aléatoire d’attendre après Noël ; parce que j’aurai beau ne rien faire cette nuit-là ; il se peut que mon caser fasse quelque chose sans que je puisse l’en empêcher, ou que même il y ait une consigne générale pour toute la promoss ou enfin n’importe quoi. Nous sommes trop près du basoff et pour un rien nous pouvons être pincés avant d’être prévenus.

Il vaudrait mieux que tu viennes seulement le dimanche du 27. D’ailleurs nous perdrons rien que peut-être une prolonge car en restant huit jours nous aurons dimanche, mercredi, vendredi et dimanche au lieu de vendredi, dimanche, mercredi et vendredi.

Je t’enverrai une dépêche en cas de nécessité.

AL 2p. En-tête de l’École Polytechnique. Collection particulière, Paris. B15.

Last edit: 28.09.2014