2-62-11. Henri Becquerel to Nobel Committee for Physics

Paris le 26 Janvier 190411endnote: 1 Le manuscrit porte un cachet : “K. Vetenskapsakademiens, Nobelkomitéer, Inkom den 31.1.1904”.

Monsieur,

Vous m’avez fait l’honneur de me demander de vous présenter des propositions pour le prix Nobel de Physique à décerner en 1904. Je crois devoir appeler votre attention, soit pour cette année, soit pour l’avenir, sur deux de mes confrères de l’Académie des Sciences, tous deux professeurs à la Faculté des Sciences de Paris, Mr Gabriel Lippmann pour sa découverte de la photographie des couleurs par la méthode interférentielle, et Mr Henri Poincaré pour son ouvrage intitulé “Electricité et Optique.”22endnote: 2 Poincaré (1901).

La méthode découverte par Mr Lippmann, n’est pas seulement une application d’une rare élégance dans un domaine restreint de la Physique. Elle constitue une méthode dont la portée considérable sera certainement reconnu plus tard, lorsque, après quelques perfectionnements, on verra qu’elle permet d’enregistrer à un moment donné toutes les propriétés d’un rayon lumineux, qui sont exclusivement fonction de son intensité et des périodes des mouvements qui le constituent.

C’est ainsi qu’on retrouvera dans les couleurs des objets photographiées, les bandes spectrales d’absorption et les autres propriétés spectrales de la lumière qu’ils renvoyaient ou qu’ils émettaient au moment où l’on a fixé leur image, et ce renseignement rétrospectif pourra devenir un document d’une valeur scientifique considérable.33endnote: 3 Le prix Nobel de physique sera décerné à Lippmann en 1908.

Dans son ouvrage “Electricité et Optique” Mr Henri Poincaré a suivi depuis quatorze ans tout le mouvement scientifique moderne et il a mis l’empreinte de son génie mathématique et philosophique sur toutes les théories de la physique, montrant par quels points elles se touchent, et cherchant à dégager la part de vérité que contient chacune d’elles.

Une telle œuvre est de celles qui contribuent le plus aux progrès des connaissances humaines en fournissant aux chercheurs un appui solide pour pénétrer dans les régions inconnues.

Je ne saurais terminer cette lettre sans exprimer encore une fois au Comité Nobel de Physique toute ma gratitude pour le grand honneur qu’il a bien voulu faire à mes travaux l’année dernière, et pour le prier d’agréer avec tous mes remerciements l’assurance de mes sentiments les plus dévoués.44endnote: 4 Voir la lettre de Poincaré et al. au Comité Nobel (§ 2-62) en soutien de la candidature de H. Becquerel et de P. Curie au prix Nobel de physique en 1903.

Henri Becquerel

ALS 2p. Nobel Archives of the Royal Swedish Academy of Sciences.

Time-stamp: " 3.05.2019 19:12"

Notes

  • 1 Le manuscrit porte un cachet : “K. Vetenskapsakademiens, Nobelkomitéer, Inkom den 31.1.1904”.
  • 2 Poincaré (1901).
  • 3 Le prix Nobel de physique sera décerné à Lippmann en 1908.
  • 4 Voir la lettre de Poincaré et al. au Comité Nobel (§ 2-62) en soutien de la candidature de H. Becquerel et de P. Curie au prix Nobel de physique en 1903.

Références

  • H. Poincaré (1901) Électricité et optique: la lumière et les théories électrodynamiques. Carré et Naud, Paris. Link Cited by: endnote 2.