2-17-20. H. Poincaré to Victor Crémieu

[Ca. 06–10.1905]

Cher Monsieur,

Je suis désolé d’apprendre l’accident qui vous arrête; j’espère que vous serez promptement remis.11La lettre de Crémieu nous manque. Mais vous ne pouvez songer à reprendre les expériences dans les mêmes conditions. Ne pourriez-vous placer la machine à purifier le Hg au dehors en plein air. Et d’ailleurs est-il nécessaire de le purifier avec tant de soin ; quelle différence quelques impuretés peuvent-elles faire.22On peut supposer qu’en purifiant du mercure sans ventilation adéquate, Crémieu a eu un malaise. Il s’agit d’une expérience de Cavendish; voir Poincaré à Crémieu, ca. octobre 1901 (§ 17.21).

Quand vous dites que dans l’eau l’attraction est égale et légèrement supérieure à ce qu’elle est dans l’air, voulez-vous dire, (après avoir fait la correction du principe d’Archimède ?)

Votre bien dévoué,

Poincaré

ALS 2p. Archives de l’Académie des sciences de Paris.

Time-stamp: "19.03.2015 01:57"