H. Poincaré to Gaston Darboux

[Ca. 1902]

Mon cher Confrère,

Pourriez-vous faire bon accueil à M. Bougouïn qui voudrait vous montrer une machine arithmétique de Pascal et vous demander un renseignement.

Votre bien dévoué Confrère,

Poincaré

ALS 1p. MS 2720.8.12, Bibliothèque de l’Institut de France.

Time-stamp: " 4.05.2019 00:49"