2-27. Gabriel Gilles

Gabriel Gilles fut élève-ingénieur à l’École professionnelle supérieure des postes et télégraphes de Paris, où Poincaré était professeur d’électricité théorique depuis 1902. L’administration de cette école lui demandait de traiter des sujets divers d’électrotechnique : la propagation du courant (Poincaré 1904a; 1904b), la téléphonie (Poincaré 1907), la télégraphie sans fil (Poincaré 1908, 1911), et en 1912, pendant les dernières semaines de sa vie, la dynamique de l’électron (Poincaré 1913). Gilles fut chargé de la rédaction des notes des conférences sur la télégraphie sans fil en juin 1911.

Time-stamp: " 8.10.2019 21:21"

Références

  • H. Poincaré (1904a) Cours d’électricité théorique : étude de la propagation du courant en période variable, sur une ligne munie de récepteur. École professionnelle supérieure des postes et des télégraphes, Paris. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.
  • H. Poincaré (1904b) Étude de la propagation du courant en période variable sur une ligne munie de récepteur. Éclairage électrique 40, pp. 121–128, 161–167, 201–212, 241–250. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.
  • H. Poincaré (1907) Étude du récepteur téléphonique. Éclairage électrique 50, pp. 221–234, 257–262, 329–338, 365–372, 401–404. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.
  • H. Poincaré (1908) Sur la télégraphie sans fil. Lumière électrique 4 (48), pp. 259–266, 291–297, 323–327, 355–359, 387–393. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.
  • H. Poincaré (1911) Sur diverses questions relatives à la télégraphie sans fil. Lumière électrique 13 (1–4), pp. 7–12, 35–40, 67–72, 99–104. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.
  • H. Poincaré (1913) La dynamique de l’électron. Dumas, Paris. Link Cited by: 2-27. Gabriel Gilles.