4-39-54. Giovanni Battista Guccia to H. Poincaré

Palerme, 12 Décembre 1911.

Mon cher Ami,

Je vous confirme ma dépêche : “Conseiller publier”. Quoique inachevé, votre travail ouvrira certainement des voies nouvelles aux autre chercheurs, et la Science en profitera. Au surplus, si vous le croyez nécessaire, vous pourriez ajouter au commencement (sous forme de lettre ou dans une note), que c’est sur les instantes prières de la Direction des Rendiconti que vous vous êtes décidé à publier ces recherches inachevées.11endnote: 1 Poincaré 1912, dont la première phrase commence ainsi : “Je n’ai jamais présenté au public un travail aussi inachevé … ”.

Quant aux figures, veuillez les faire dessiner avec soin, et puis les envoyer de ma part à M. Hermann, qui se chargera de faire exécuter les clichés.22endnote: 2 L’article contient 24 figures. M. Hermann gérait la maison d’édition parisienne éponyme.

J’attends donc votre manuscrit.

À la hâte, meilleurs amitiés de votre tout dévoué,

G. B. Guccia

P. S. La semaine dernière je vous ai envoyé pour vos enfants un petit colis postal de mandarine. Veuillez prier Madame Poincaré de vouloir bien m’excuser si elles ne sont pas bonnes à cause de la mauvaise saison, et lui présenter mes respectueux hommages.

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "27.05.2020 12:30"

Notes

  • 1 Poincaré 1912, dont la première phrase commence ainsi : “Je n’ai jamais présenté au public un travail aussi inachevé … ”.
  • 2 L’article contient 24 figures. M. Hermann gérait la maison d’édition parisienne éponyme.

Références

  • H. Poincaré (1912) Sur un théorème en géométrie. Rendiconti del Circolo matematico di Palermo 33, pp. 375–407. Link Cited by: endnote 1.