3-24-1. Philippe Hatt to H. Poincaré

3 Mai 1907

Guindalos par Pau (Basses Pyrénées)

Mon cher Confrère,

Je suis engagé vis à vis de mon camarade de Lapparent à qui j’ai promis ma voix dans le cas où je pourrais assister au vote du 13 mai.11Il s’agit de l’élection du secrétaire perpétuel pour les sciences physiques, en remplacement de Marcelin Berthelot, qui oppose Albert de Lapparent et Poincaré; voir les notes de la lettre de Poincaré à H. Becquerel du 10.05.1907 (Walter 2007, § 2-4-12).

Il m’est donc impossible, à mon grand regret, de manifester autrement que d’une manière platonique la sympathie que j’ai pour vous, sans arrière pensée ni réserve, il est presque inutile de vous l’affirmer. D’ailleurs il est probable maintenant que l’état de ma santé m’obligera à rester neutre.

Croyez, mon cher Confrère, à mes sentiments bien dévoués.

Ph. Hatt

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "18.01.2016 01:19"

Références

  • S. A. Walter (Ed.) (2007) La correspondance d’Henri Poincaré, Volume 2: La correspondance entre Henri Poincaré et les physiciens, chimistes et ingénieurs. Birkhäuser, Basel. External Links: Link Cited by: 3-24-1. Philippe Hatt to H. Poincaré.