1-1-175. Gösta Mittag-Leffler to H. Poincaré

[28/2/1901]

Mon cher ami,

Je viens de recevoir le numéro des Comptes Rendus paru le 18 Février où se trouve votre article si remarquable “Sur une forme nouvelle des équations de la mécanique”.11Poincaré 1901. Dans cette note, Poincaré écrit les équations obtenues en appliquant le principe de moindre action à un système qui admet un groupe transitif continu de substitutions. Il obtient des équations générales dont des cas particuliers sont : 1° Les équations de Lagrange, quand le groupe se réduit aux substitutions, toutes permutables entre elles, qui augmentent une des variables x d’une constante infiniment petite.
2° Les équations d’Euler pour la rotation des corps solides [… ]. (1916, VII, 219).
Durant le premier semestre de l’année universitaire 1900–1901, Poincaré fait un cours sur les Mouvements des Corps Célestes autour de leur centre de gravité. On peut penser que cette note, qui est assez éloignée de ses préoccupations à ce moment, lui a été inspirée par la préparation de son cours.
Oserai-je vous demander de me rédiger un article là-dessus pour les Acta ?22Poincaré ne publiera pas de mémoire sur cette question et n’y fait pas référence dans l’analyse de ses travaux (Poincaré (1921)) alors que ces deux textes ont dû être rédigés sensiblement durant la même période.

Quant aux autobiographies j’espère pouvoir venir à Paris et à Berlin aux Pâques pour m’entendre avec Gauthier-Villars et Teubner. L’impression / commencera après immédiatement.

Votre ami très dévoué,

M. L.

ADftS 2p. IML 2803, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: "25.03.2017 01:00"

Références