H. Poincaré to Louis Olivier

[Ca. sept. 1892]

Cher Monsieur,

Voici les renseignements que vous m’avez demandés pour la notice que vous voulez bien consacrer à mon père.

Il a débuté par des expériences sur les excrétions des diabétiques afin de réfuter la théorie de Regnoso qui attribuait le diabète au ralentissement des échanges gazeux dans les poumons. (1863).

Je citerai ensuite un discours que le magnétisme animal (1865) prononcé à une époque où ces recherches étaient tombées dans un profond discrédit et où on trouverait énoncées, bien des idées qui citaient alors hardies mais que les recherches ultérieures ont confirmées.

Mais son œuvre capitale est son livre sur la Physiologie du Système Nerveux où ont été publiées les leçons qu’il avait professées de 1871 à 1874 ; c’est un résumé des travaux qui étaient alors les plus récents joint à une tentative originale d’application à la pathologie.

En 1875, il quitta l’enseignement de la physiologie pour celui de l’hygiène ; et commença à cette époque une série d’expériences sur l’influence exercée dans l’organisme par diverses substances employées dans l’industrie. C’est aussi à ce genre de recherches que se rattachent deux grands ouvrages sur la Géographie Médicale et l’Hygiène Industrielle.

J’espère que ces renseignements vous suffiront et que vous pourrez choisir là dedans la matière de votre notice.

Merci encore.

Votre bien dévoué,

Poincaré

ALS 3p. Archives Henri Poincaré.

Time-stamp: " 4.05.2019 02:25"