4-67-4. H. Poincaré to Joseph de Perott

[Ca. automne 1898]

Monsieur,

Je suis extrêmement flatté de l’honneur que vous voulez bien me faire en m’invitant à faire des conférences à l’Université de Worcester, et ce n’est pas sans le plus vif regret que je me vois forcé de refuser cette invitation.11endnote: 1 Les fêtes décennales de la fondation de l’Université Clark, à Worcester, Massachusetts, ont eu lieu en juillet 1899. Émile Picard y prononça trois conférences, du 5 au 7 juillet, qu’il fit publier chez Gauthier-Villars (Picard, 1905).

Malheureusement mon cours ayant lieu cette année par exception dans le second semestre, ne sera pas terminé en temps utile pour que je puisse me trouver en Amérique au moment des fêtes. D’autre part, la commission du répertoire bibliographique que au de la Société Royale doit probablement se réunir à Londres au commencement de juillet et je ne pourrais manquer d’assister à cette réunion puisque je suis le seul représentant de la France dans cette commission.22endnote: 2 Poincaré représentait la France au sein de la commission internationale, qui s’est réunie à Londres du 1er au 5 août, 1899. Poincaré signa le compte-rendu de la réunion, avec H.E. Amstrong, M. Foster, F. Klein, A.W. Rücker, B. Schwalbe, et E. Weiss (Armstrong et al., 1899). Voir également à ce sujet la lettre de Poincaré à Henri Moissan (§ 2-42-2), et les cinq lettres échangées avec Felix Klein en 1899 (§§ 4-49-32, 4-49-33, 4-49-34, 4-49-36, 4-49-37).

Soyez persuadé que je regrette infiniment de manquer cette occasion de faire la connaissance de mes collègues américains.

Veuillez agréer, Monsieur et Cher Collègue, l’assurance de mes sentiments de sincère confraternité,

Poincaré

ALS 2p. Clark University Archives.

Time-stamp: "15.10.2020 20:27"

Notes

  • 1 Les fêtes décennales de la fondation de l’Université Clark, à Worcester, Massachusetts, ont eu lieu en juillet 1899. Émile Picard y prononça trois conférences, du 5 au 7 juillet, qu’il fit publier chez Gauthier-Villars (Picard, 1905).
  • 2 Poincaré représentait la France au sein de la commission internationale, qui s’est réunie à Londres du 1er au 5 août, 1899. Poincaré signa le compte-rendu de la réunion, avec H.E. Amstrong, M. Foster, F. Klein, A.W. Rücker, B. Schwalbe, et E. Weiss (Armstrong et al., 1899). Voir également à ce sujet la lettre de Poincaré à Henri Moissan (§ 2-42-2), et les cinq lettres échangées avec Felix Klein en 1899 (§§ 4-49-32, 4-49-33, 4-49-34, 4-49-36, 4-49-37).

Références

  • H. E. Armstrong, M. Foster, F. Klein, Th. P. Köppen, H. Poincaré, A. W. Rücker, B. Schwalbe, and E. Weiss (1899) International catalogue of scientific literature: Report of the Provisional International Committee. Science 10 (249), pp. 482–487. Link Cited by: endnote 2.
  • É. Picard (1905) Sur le développement de l’analyse et ses rapports avec diverses sciences. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: endnote 1.