2-17-8. H. Poincaré to Victor Crémieu

[Ca. 08–09.1901]

Cher Monsieur,

Ce que vous me dites au sujet de l’exp. C Potier et de la décharge oscillante m’inquiète un peu.11Poincaré a énuméré six expériences dans sa lettre à Crémieu. L’expérience C fait l’objet de la 3e partie de la thèse de Crémieu (1901); elle vise l’observation directe de l’effet Rowland.

Je n’ai jamais cru à votre décharge oscillante ; j’ai cru dans le temps qu’aux grandes vitesses le contact n’était plus bon entre vos balais et vos plots ; alors je m’étais demandé si le contact était encore suffisant pour le balai de charge ; mais vous m’aviez pleinement rassuré à cet égard et je m’étais contenté de cela.

Vous comprenez que si la décharge était oscillante mais totale l’indication du galvanomètre serait toujours la même que si la décharge était oscillante, l’oscillation serait très rapide et amortie; de sorte que pendant le passage d’un secteur, elle aurait cessé.

Et alors Pender pourrait dire que cela vient à l’appui de sa manière de voir que cela prouve que l’isolement, suffisant au repos, ne l’était plus aux grandes vitesses.22Harold Pender.

2° Vous parlez du mauvais isolement de l’ébonite comme du fondement de l’objection Pender (et je reconnais qu’il y a dans Pender une phrase qui vous donnerait raison comme s’il n’avait pas bien compris sa propre objection.) Ce n’est pas cela ; l’objection Pender subsisterait tout entière si l’ébonite était un isolant parfait, pourvu que l’air n’isole plus bien.

3° Je ne comprends pas ce que vous dites du saut des charges + sur l’ébonite fixe. L’ébonite fixe et les secteurs mobiles doivent être à peu près au même potentiel ; il ne doit pas y avoir de saut ; les charges des secteurs métalliques sont collées sur la face qui touche l’ébonite mobile et non sur celle qui regarde l’ébonite fixe.

D’ailleurs ces charges une fois passées sur l’ébonite fixe ne seraient pas entraînées elles resteraient fixes et ne seraient pas recueillies par les balais.

4°L’autre argument que vous invoquez : “Si ce second saut n’avait pas lieu … les balais ne recueilleraient presque rien,” m’était venu à l’esprit depuis longtemps et me préoccupait beaucoup depuis huit jours.

Peut-être y a-t-il là une réfutation péremptoire des idées de Pender.

Mais il faudrait y regarder de bien près voir s’il n’y a pas vis-à-vis du second balai et de l’autre côté du plateau mobile, quelque armature ou pièce métallique très voisine de l’ébonite fixe et au potentiel du sol.

Nous ne tarderons pas d’ailleurs à être fixés sur tous ces points.

Tout à vous,

Poincaré

ALS 4p. Dossier Poincaré, Archives de l’Académie des sciences de Paris. Publiée par Indorato & Masotto (1989, P7).

Time-stamp: " 7.01.2017 12:55"

Références

  • V. Crémieu (1901) Recherches expérimentales sur l’électrodynamique des corps en mouvement. Ph.D. Thesis, University of Paris, Paris. Cited by: 2-17-8. H. Poincaré to Victor Crémieu.
  • L. Indorato and G. Masotto (1989) Poincaré’s role in the Crémieu-Pender controversy over electric convection. Annals of Science 46 (2), pp. 117–163. External Links: Link Cited by: 2-17-8. H. Poincaré to Victor Crémieu.