4-39-29. H. Poincaré to Giovanni Battista Guccia

[03.10.1907]11endnote: 1 Le manuscrit porte l’annotation de main inconnue : “Paris 3/10/07.”

Mon cher ami,

Je vous adresse sous pli recommandé le mémoire sur les groupes dont je vous avais parlé.22endnote: 2 Poincaré 1908, présenté lors de la séance du 10 novembre 1907 du Circolo matematico di Palermo.

J’ai écrit à Nöther et à Segre au sujet de la médaille. Notre tâche est facilitée par les circonstances. Un des mémoires est intéressant mais il a été exclu comme arrivé trop tard et il ne se rapporte pas à la question.33endnote: 3 Poincaré était membre du jury du concours international pour la médaille Guccia, avec Max Nœther et Corrado Segre. Le sujet du concours, annoncé en 1904, était de réaliser un progrès essentiel dans la théorie des courbes algébriques. Le lauréat fut Francesco Severi, avec une série de huit mémoires regroupés sous le titre “Sur les courbes gauches de direction”, comme l’annonce le rapport de Segre (1909). A ce même propos, Poincaré a écrit de nouveau à Guccia le 4 décembre 1907 (§ 4-39-32). Deux autres ne contiennent que des résultats peu importants et ne se rattachent guère non plus à la question posée.

Il ne reste donc que le mémoire N°1 qui n’est pas tout à fait ce que j’avais rêvé, mais qui pourrait aller.

Votre ami bien dévoué,

Poincaré

ALS 2p. Archives, Circolo matematico di Palermo.

Time-stamp: "27.05.2020 16:47"

Notes

  • 1 Le manuscrit porte l’annotation de main inconnue : “Paris 3/10/07.”
  • 2 Poincaré 1908, présenté lors de la séance du 10 novembre 1907 du Circolo matematico di Palermo.
  • 3 Poincaré était membre du jury du concours international pour la médaille Guccia, avec Max Nœther et Corrado Segre. Le sujet du concours, annoncé en 1904, était de réaliser un progrès essentiel dans la théorie des courbes algébriques. Le lauréat fut Francesco Severi, avec une série de huit mémoires regroupés sous le titre “Sur les courbes gauches de direction”, comme l’annonce le rapport de Segre (1909). A ce même propos, Poincaré a écrit de nouveau à Guccia le 4 décembre 1907 (§ 4-39-32).

Références