2-30. Heinrich Hertz

Heinrich Hertz (1857–1894) a commencé ses études à la Technische Hochschule de Dresde en 1876, avant de faire son service militaire dans un régiment de chemin de fer à Berlin. En 1877 il s’est inscrit dans des études d’ingénieur à la Technische Hochschule de Munich, puis à l’Université de Munich. L’année suivante, Hertz s’est inscrit à l’Université de Berlin, où il a suivi les cours de Kirchhoff et de Helmholtz. Il soutint une thèse de physique en 1880, et devint l’assistant de Helmholtz. En 1883 il devint Privatdozent à l’université de Kiel, où il enseigna la physique théorique, et en 1885 il fut professeur de physique expérimentale à la Technische Hochschule de Karlsruhe. Hertz inventa alors un appareil qui produit des oscillations électriques dans des fils à des fréquences très élevées. Le résonateur de Hertz lui permit de confirmer, en 1887, l’existence des ondes électromagnétiques se propageant dans l’air avec une vitesse finie, un effet prévu par la théorie de Maxwell. La valeur de cette découverte fut reconnue à l’Académie des sciences, qui décerna à Hertz le prix La Caze de physique en 1889 (Gauja 1917, 229).

La correspondance entre Hertz et Poincaré se situe dans le cadre de ces expériences célèbres. Hertz quitta Karlsruhe pour l’université de Bonn en 1889, lorsque les physiciens se mettaient à refaire ses expériences. Poincaré s’y intéressa, lui aussi; ses leçons du printemps 1890 ont eu pour sujet les expériences de Hertz. En août 1890, il a écrit à Hertz afin de lui signaler la publication d’une ‘‘rectification’’ d’un calcul fait par ce dernier, à propos de la vitesse de propagation des ondes électromagnétiques (Poincaré à Hertz, § 2-30-1). Mais Hertz tomba malade, et ne put continuer ses recherches expérimentales après 1891. Il inventa alors une mécanique sans forces (Lenard 1894), à laquelle Poincaré s’intéressa quelques années plus tard (Poincaré 1897).11A propos de la mécanique de Hertz, voir l’étude de Lützen (2005). L’influence de la mécanique de Hertz sur la philosophie des sciences de Poincaré est examinée par Walter (2009, 2008). Hertz est mort d’une septicémie le premier janvier 1894, avant de voir la publication de sa mécanique.

Sur la vie et les travaux de Hertz, voir McCormmach (1972), Buchwald (1994), et Fölsing (1997), ainsi que les Memoirs de Hertz (M. Hertz et Ch. Süsskind 1977). Pour une analyse de la correspondance entre Hertz et Poincaré, voir Bolmont (1996); la correspondance entre Hertz, G. F. FitzGerald, et Édouard Sarasin est considérée par O’Hara (2007).

Time-stamp: "10.01.2017 19:19"

Références

  • É. Bolmont (1996) Sur la correspondance Poincaré-Hertz. Philosophia Scientiae 1, pp. 21–62. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • J. Z. Buchwald (1994) The Creation of Scientific Effects: Heinrich Hertz and Electric Waves. Chicago University Press, Chicago. Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • A. Fölsing (1997) Heinrich Hertz: eine Biographie. Hoffmann & Campe, Hamburg. Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • P. Gauja (1917) Les fondations de l’Académie des sciences (1881–1915). Impr. de l’Obs. d’Abbadia, Hendaye. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • C. C. Gillispie and F. L. Holmes (Eds.) (1970) Dictionary of Scientific Biography. Charles Scribner’s Sons, New York. Cited by: R. McCormmach (1972).
  • M. Heidelberger and G. Schiemann (Eds.) (2009) The Significance of the Hypothetical in the Natural Sciences. Walter de Gruyter, Berlin. Cited by: S. A. Walter (2009).
  • M. Hertz and C. Süsskind (Eds.) (1977) Heinrich Hertz: Memoirs, Letters, Diaries. 2e edition, San Francisco Press, San Francisco. Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • P. Lenard (Ed.) (1894) Gesammelte Werke von Heinrich Hertz, Volume 3: Die Prinzipien der Mechanik in neuem Zussamenhänge dargestellt. J. A. Barth, Leipzig. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • J. Lützen (2005) Mechanistic Images in Geometric Form: Heinrich Hertz’s Principles of Mechanics. Oxford University Press, Oxford. Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • R. McCormmach (1972) Hertz, Heinrich. See Dictionary of Scientific Biography, Gillispie and Holmes, Dictionary of Scientific Biography, pp. 340–350. Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • J. G. O’Hara (2007) A ‘horrible conflict with theory’ in Heinrich Hertz’s experiments on electromagnetic waves. European Review 15 (4), pp. 545–559. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • H. Poincaré (1897) Les idées de Hertz sur la mécanique. Revue générale des sciences pures et appliquées 8, pp. 734–743. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • I. Smadja (Ed.) (2008) Réalisme et théories physiques. Presses universitaires de Caen, Caen. Cited by: S. A. Walter (2008).
  • S. A. Walter (2008) Henri Poincaré et l’espace-temps conventionnel. See Réalisme et théories physiques, Smadja, Cahiers de philosophie de l’université de Caen, Vol. 45, pp. 87–119. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.
  • S. A. Walter (2009) Hypothesis and convention in Poincaré’s defense of Galilei spacetime. See The Significance of the Hypothetical in the Natural Sciences, Heidelberger and Schiemann, pp. 193–219. External Links: Link Cited by: 2-30. Heinrich Hertz.