4-49-16. H. Poincaré to Felix Klein

Paris, 28 Mars 1882

Monsieur,

Vous avez ajouté à mon travail «  Sur les Fonctions Uniformes qui se reproduisent par des substitutions linéaires  » une note où vous exposez les raisons qui vous ont fait rejeter mes dénominations. Vous avez eu la bonté de m’en envoyer les épreuves imprimées en me demandant si j’y désirais quelque changement. Je vous remercie de la délicatesse de votre procédé, mais je ne pouvais en abuser pour vous demander de taire la moitié de votre pensée.

Vous comprenez cependant que je ne puis laisser les lecteurs des Annales sous cette impression que j’ai commis une injustice. C’est pourquoi je vous ai écrit, vous vous le rappelez peut-être, que je ne vous demandais aucun changement à votre note, mais que je vous demanderais la permission de vous adresser quelques lignes pour justifier mes dénominations.11endnote: 1 See Poincaré to Klein (§ 4-49-15).

Voici ces lignes ; peut être jugerez-vous convenable de les insérer. A mon tour, je vous demanderai si vous désirez que je fasse quelque changement à la rédaction de cette petite note. Je suis prêt à faire tous ceux qui n’altéreraient pas ma pensée.22endnote: 2 Poincaré’s response to Klein’s footnote appeared in Volume 20 of the Mathematische Annalen (Poincaré, 1882). The letter has been reedited (§ 4-49-17).

Veuillez excuser mon importunité et me pardonner ce petit plaidoyer pro domo.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération la plus distinguée,

Poincaré

Je vous serais obligé si vous vouliez bien me dire l’adresse de M. Hurwitz à qui je désirerais faire hommage d’un exemplaire de mon travail.

Je vous serais bien reconnaissant aussi, si vous pouviez m’indiquer les traits généraux de la démonstration par laquelle vous établissez le théorème énoncé dans votre dernier travail Ueber eindeutige Funktionen mit linearen Transformationen in sich.33endnote: 3 Klein (1882), reedited in Klein (1923, 622–626).

ALS 3p. Nachass Klein 11, 359, Handscriftenabteilung, Niedersächsische Staats- und Universitätsbibliothek, Göttingen. Edited by Nörlund (1923, 117–118), reedited by Dugac (1989, 107).

Time-stamp: “ 4.05.2019 00:49”

Notes

  • 1 See Poincaré to Klein (§ 4-49-15).
  • 2 Poincaré’s response to Klein’s footnote appeared in Volume 20 of the Mathematische Annalen (Poincaré, 1882). The letter has been reedited (§ 4-49-17).
  • 3 Klein (1882), reedited in Klein (1923, 622–626).

Références

  • P. Dugac (1989) Henri Poincaré, la correspondance avec des mathématiciens (de J à Z). Cahiers du séminaire d’histoire des mathématiques 10, pp. 83–229. Link Cited by: 4-49-16. H. Poincaré to Felix Klein.
  • F. Klein (1882) Ueber eindeutige Functionen mit linearen Transformationen in sich. Mathematische Annalen 19, pp. 565–568. Link Cited by: endnote 3.
  • F. Klein (1923) Gesammelte mathematische Abhandlungen, Volume 3. Springer, Berlin. Link Cited by: endnote 3.
  • N. E. Nörlund (1923) Correspondance d’Henri Poincaré et de Felix Klein. Acta mathematica 39, pp. 94–132. Link Cited by: 4-49-16. H. Poincaré to Felix Klein.
  • H. Poincaré (1882) Sur les fonctions uniformes qui se reproduisent par des substitutions linéaires. Mathematische Annalen 20, pp. 52–53. Link Cited by: endnote 2.