2-34-1. H. Poincaré to Joseph Larmor

[Ca. août 1901]

Mon cher collègue,

Vous m’avez écrit il y a quelque temps qu’on était en train de reprendre les expériences de Crémieu à Cambridge et à Glasgow.11endnote: 1 Aucune lettre de Larmor à Poincaré n’a été retrouvée. Pourriez-vous me donner quelques détails à ce sujet ? Quelle est la méthode employée ? A-t-on déjà obtenu des résultats ? Ont-ils confirmé ceux de Crémieu ?22endnote: 2 Andrew Gray à Glasgow et Arthur Schuster à Manchester ont mené des expériences de convection afin de comparer leurs résultats avec ceux de Crémieu, sans obtenir des mesures fiables, comme le notent Indorato & Masotto (1989, 138). Vraisemblablement, Poincaré interroge Larmor à ce sujet, à la veille de la réunion de la British Association for the Advancement of Science à Glasgow en septembre 1901. A propos de Gray, Poincaré écrit également à Crémieu (§ 2-17-9).

Pardon de vous importuner de la sorte mais le sujet m’intéresse beaucoup.

Votre bien dévoué collègue,

Poincaré

ALS 2p. LM 1596, Royal Society Library, by permission of President and Council of the Royal Society.

Time-stamp: " 3.05.2019 01:30"

Notes

  • 1 Aucune lettre de Larmor à Poincaré n’a été retrouvée.
  • 2 Andrew Gray à Glasgow et Arthur Schuster à Manchester ont mené des expériences de convection afin de comparer leurs résultats avec ceux de Crémieu, sans obtenir des mesures fiables, comme le notent Indorato & Masotto (1989, 138). Vraisemblablement, Poincaré interroge Larmor à ce sujet, à la veille de la réunion de la British Association for the Advancement of Science à Glasgow en septembre 1901. A propos de Gray, Poincaré écrit également à Crémieu (§ 2-17-9).

Références

  • L. Indorato and G. Masotto (1989) Poincaré’s role in the Crémieu-Pender controversy over electric convection. Annals of Science 46 (2), pp. 117–163. Link Cited by: endnote 2.