5-2-6. Henri Poincaré to Eugénie Launois

15 Juillet 1878 Lundi

Bergener Dagbladet — Edition Française

Pour toute communication à l’administration du journal s’adresser Christiania, hôtel Victoria. Nouvelles maritimes.

Le navire (1 nom illisible), parti de Molde samedi soir à 9 heures, est arrivé dans notre port à 10 heures 1/2 hier dans la soirée. Il portait à son bord deux de nos plus honorables marchands de poisson et leurs aimables moitiés et en outre un jeune (?) français qui vient visiter notre ville. Le navire a joui en route du plus beau temps ; il n’a été secoué que la nuit et une peu le matin. D’ailleurs aucun de ses passagers n’a cessé de jouir de la plus parfaite santé.

Le temps qu’il fait.

A Molde vendredi pluie intense ; samedi temps très convenable ; dimanche temps couvert et froid mais non pluvieux ; aujourd’hui lundi temps très convenable. Les courbes isobares affichées à la bourse de notre ville nous permettent d’espérer une amélioration. La dépression semble s’éloigner vers l’E.

Berlin 10 Juillet.

Les nouvelles qui nous arrivent du congrès ne semblent pas bonnes. Il semble que la France et l’Italie aient été les dindons de la farce.

Nouvelles de France.

Nous avons reçu une lettre de notre correspondant français portant le N° 4.

Variétés.

Les idées d’un Scotch gentleman.

  • Je ne vois pas pourquoi on ne mange pas du sucre avec du sel; puisqu’on mange avec du sel des pommes de terre dont le fécule est susceptible de se transformer en sucre.

  • Le téléphone trouvera sa principale application en Chine où le télégraphe n’a pu se répandre faute d’alphabet.

    [ILLUSTRATION A PRENDRE EN COMPTE]

Nous espérons recevoir à Christiania des nouvelles de la grande expédition au pôle Nord de MM. Bonnefoy et Backke. Nous souhaitons vivement le succès de cette grande entreprise franco-norvégienne.

Indicateur général sur le (1 nom illisible).

Bergen mardi 8h matin. Viksnaes d° 8h 1/2 soir sur le (1 nom illisible). Viksnaes jeudi 3h 1/2 matin. Bergen d° midi. Bergen samedi 4h matin. Eidsfjord samedi 8h soir. dimanche soir. Eide — 9h soir. lundi expédition à Gravdal ou à (1 nom illisible). mardi d’Eide à [1 nom illisible]. mercredi de [1 nom illisible] à Laerdal. jeudi diligence.

Samedi dernier notre rédacteur en chef accompagné d’un aquarelliste [1 mot illisible] a fait une expédition à Varden au dessus de Molde ;il a joui de là haut d’un vaste panorama sur les montagnes du (1 nom illisible) et sur la mer. Il a pu apercevoir la mer des deux côtés de la montagne où il se trouvait, pendant que sur un plateau de cette même montagne à 150 mètres environ au dessous de lui, il voyait deux ou trois petits (1 mot illisible).

Un punctuality

Il est vraiment déplorable que les paquebots qui naviguent sur nos côtes ne fassent pas le service d’une manière plus régulière. Le paquebot Finmarken qui devait être à Molde à 4h du soir n’est arrivé dans ce port qu’à 9h et ce qu’il y a de plus extraordinaire dans cet événement c’est qu’il n’avait l’air d’étonner en aucune façon les habitants de la ville, ce qui semble indiquer qu’ils sont tout à fait habitués à ce genre d’émotions.

Le pain.

Les Norvégiens sont habitués à ce qu’on soit injuste envers eux à l’étranger ; une des attaques que l’on dirige le plus fréquemment contre eux en France est particulièrement injustifiable. Tous les voyageurs français (?) qui s’embraquent pour notre pays, tremblent à la pensée qu’ils ne pourront de longtemps manger de ce pain dont ils sont si friands. Nous pourrions citer en particulier la coqueluche de toutes les Nancéennes, l’adonis de Lunéville, le joli petit George en un mot, qui, effrayé par un cousin un peu porté à l’exagération, se prépare à faire pénitence en mangeant de l’essence de (1 mot illisible) à la rose, du fenouil et de l’anis. Heureusement pour ce jeune homme, nous ne sommes pas aussi barbares qu’on veut bien le dire ; nous ne sommes certainement pas inférieurs à l’Allemagne. Dans les petites localités on a du pain noir comme en Allemagne mais un peu moins anisé? Dans les grandes villes, à Throndjem,11Trondheim. à Jerkum, à Molde, à Bergen, nous possédons du pain blanc. Nous avons il est vrai, du biscuit de mer ; mais cet ingrédient est exclusivement destiné à ceux qui le préfèrent à tout autre et rien n’empêche ceux qui n’ont pas d’assez bonnes dents de choisir d’autres catégories de comestibles.

* * *

Explication du dernier rébus.

[ILLUSTRATION A PRENDRE EN COMPTE]

AL 4p. Collection particulière, 75017 Paris.

Time-stamp: " 8.12.2014 12:38"