2-39-1. Éleuthère Élie Mascart to H. Poincaré

Paris le 29 oct. 1903

Bureau Central Météorologique – 176, rue de l’Université – Cabinet du Directeur

Mon cher confrère,

Je voulais à la dernière séance de l’Académie, et je l’ai oublié, vous demander s’il vous conviendrait de faire avec moi une démarche auprès du Ministre de la guerre, dont on m’a dit que vous aviez l’oreille.11Le Général André est Ministre de la guerre dans le gouvernement d’Émile Combes.

Il s’agit de la Tour Eiffel, que la Direction des Travaux de la Ville de Paris voudrait supprimer à la fin de la concession actuelle en 1910.

Parmi toutes les objections que soulève ce projet, il en est une très importante au point de vue militaire. D’après le traité actuel, le Ministre a le droit de prendre possession de la Tour en cas de guerre ou d’État de siège. C’est en vue de cette application que le Commandant Boulanger, aujourd’hui Colonel, a fait il y a plusieurs années une étude complète des environs de Paris, jusqu’à Rouen et Fontainebleau, avec lesquels on peut communiquer de la Tour par télégraphie optique.22Julien Boulanger (b. 1850) est un ancien élève de l’École polytechnique (1869); avec Gustave Ferrié il écrit un ouvrage sur la télégraphie sans fil (1899). En outre, une série d’expériences vont être commencées pour la télégraphie sans fil et il ne paraît pas douteux que l’on ira encore beaucoup plus loin.

J’ignore si le Ministre de la guerre a été informé des projets de la Ville, mais il ne peut y être indifférent et je crois qu’on lui rendrait service en appelant son attention sur ce point.

Qu’en pensez-vous ?33Nous n’avons trouvé aucune lettre de Poincaré à Mascart, mais Poincaré soutient son initiative. Sept ans plus tard, au nom du bureau des longitudes il annonce l’envoi de l’heure par télégraphie sans fil de la tour Eiffel (1910).

Votre bien dévoué,

E. Mascart

ALS 2p. Collection particulière, Paris 75017.

Last edit: 26.05.2014

Références