2-59-2. Pierre Weiss to H. Poincaré

Zurich 30 oct 191111Le manuscrit comporte des calculs de la main de Poincaré.

Monsieur,

J’ai l’honneur de vous adresser les Œuvres de Ritz dont la Société Suisse de Physique est heureuse de vous faire hommage en souvenir de l’intérêt que vous avez bien voulu témoigner au jeune savant et à la publication de ses travaux.22Société suisse de physique, dir, 1911. Invité à Göttingen par la commission Wolfskehl en avril 1909, Poincaré rend visite à Ritz, et s’excuse au nom de l’Académie des sciences de Paris de ne pas lui avoir décerné le prix Vaillant (Forman 1975, 475; Weiss 1911, x). A titre posthume, l’Académie des sciences lui décerne le prix Le Conte “pour ses travaux de physique mathématique et de mécanique” (Gauja, 1917). A la demande de Weiss, Poincaré a rédigé un résumé des travaux scientifiques de Ritz, que Weiss a publié dans sa préface aux Œuvres de Ritz.

Un second exemplaire, destiné dans notre pensée à l’Académie des Sciences a été joint à l’envoi. Nous vous serions en effet tout particulièrement obligés si vous vouliez vous charger de la présentation.33Poincaré a présenté les Œuvres de Ritz à l’Académie des sciences le 13.11.1911, en soulignant au passage “la première théorie cohérente des raies du spectre; une méthode nouvelle pour la solution du problème général de l’élasticité; des vues originales sur les principes de l’Électrodynamique” (Comptes rendus hebdomadaires de l’Académie des sciences 153, 924).

Veuillez agréer, Monsieur, mes sentiments très respectueusement dévoués.

P. Weiss

ALS 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "10.12.2015 00:35"

Références