3-8-1. H. Poincaré to Martin Brendel

[24.01.1912]11endnote: 1 Date de réception, selon une annotation de main inconnue : “24.1.12.”

Mon cher Collègue,

Je suis bien négligent; voilà déjà plusieurs semaines que le Bureau des Longitudes m’avait chargé de vous écrire que nous serions heureux d’envoyer à Francfort de jeunes astronomes français afin de s’initier, tout en vous aidant à vos travaux, à la théorie des petites planètes.22endnote: 2 Un jeune astronome français, Jean Trousset (1885–1943), a collaboré avec Brendel en 1913–1914, selon son exposé de la méthode de calcul d’orbites de petites planètes de Brendel (Trousset (1933). Par la suite, Trousset est devenu professeur de mécanique rationnelle à la Faculté des sciences de Bordeaux, et doyen (Véron 2016). Il y a toutefois encore quelques difficultés que nous espérons surmonter.

Votre bien dévoué,

Poincaré

ALS 1p. Acc. Darms. 9.8.28, Handschriftenabteilung, Staatsbibliothek Berlin.

Time-stamp: " 4.05.2019 00:12"

Notes

  • 1 Date de réception, selon une annotation de main inconnue : “24.1.12.”
  • 2 Un jeune astronome français, Jean Trousset (1885–1943), a collaboré avec Brendel en 1913–1914, selon son exposé de la méthode de calcul d’orbites de petites planètes de Brendel (Trousset (1933). Par la suite, Trousset est devenu professeur de mécanique rationnelle à la Faculté des sciences de Bordeaux, et doyen (Véron 2016).

Références

  • J. Trousset (1933) Calculs d’orbites de petites planètes par la méthode de M. Brendel; étude de la précision. Annales de l’Observatoire de Bordeaux 17, pp. 3–17. Link Cited by: endnote 2.
  • P. Véron, M. Véron, and S. Ilovaisky (2016) Dictionnaire des astronomes français (1850–1950). Unpublished typescript, St. Michel l’Observatoire. Link Cited by: endnote 2.