5-1-248. H. Poincaré to Eugénie Launois

[Juillet 1876]

Ma chère maman,

La tante Marie est arrivée avant-hier à Paris avec Mme Rentier. Elle m’avait donné rendez-vous mercredi soir; mais je lui ai écrit que je ne pourrais y aller parce que je dinais chez la cousine. Hier j’ai été pour la voir deux fois sans la rencontrer; j’ai fini par la trouver chez Mme Olleris; nous avons été voir des lycées. Raymond ira probablement à Ste-Barbe. Je suis resté avec elle toute la soirée.

AL 1p. Collection particulière, Paris 75017.

Time-stamp: "22.09.2020 16:04"