3-24. Philippe Hatt

Philippe Eugène Hatt (1840–1915) a été formé au Service hydrographique de la Marine. La première mission de Hatt a eu lieu en 1861, lorsqu’il a accompagné Anatole Bouquet de la Grye à Alexandrie. En 1865, il fut envoyé en Cochinchine pour réaliser diverses missions de reconnaissance des côtes, lors de l’annexion française du territoire compris entre le cours du Cambodge et le golfe de Siam. Ces explorations servent également les savants. Dans la baie de Gahn-Ray Hatt prépare toutes les dispositions nécessaires pour observer, avec les astronomes Edouard Stéphan (1837–1923), Georges Rayet (1839–1906) et Félix Tisserand, l’éclipse totale du Soleil du 18 août 1868. Parmi les autres missions scientifiques de Hatt, citons les observations du passage de Vénus en 1874 à l’île Campbell, et en 1882 à Chubert.

Hatt s’est consacré en outre à l’étude hydrographique des côtes françaises, et à l’étude des marées. En 1897, Hatt fut élu à l’Académie des sciences de Paris, section de géographie et navigation. Il est mort à Guindalos en 1915 (Renaud 1917; Institut de France 1968, 258).

Time-stamp: "26.06.2020 21:08"

Références

  • Institut de France (Ed.) (1968) Index biographique des membres et correspondants de l’Académie des sciences. Gauthier-Villars, Paris. Cited by: 3-24. Philippe Hatt.
  • J. Renaud (1917) La vie et les travaux de l’ingénieur hydrographe en chef Philippe Hatt. Annuaire du Bureau des longitudes, pp. D1–D18. Cited by: 3-24. Philippe Hatt.