1-1-212. H. Poincaré to Gösta Mittag-Leffler

[1/3/1905]11endnote: 1 Date du cachet de la poste de Paris. Paris-1er mars — Djursholm-4 mars.

Mon cher ami,

Où en est la publication de mon mémoire sur Gyldén.22endnote: 2 Poincaré 1905, rééd. Lévy 1952, 587–618. M. Sundmann de Helsingfors me le demandait hier parce que cela lui faciliterait la rédaction de son article pour l’Encyclopédie de Klein.33endnote: 3 Sundman est l’auteur du chapitre consacré à la théorie des planètes (Sundman 1912) dans l’Enzyklopädie der mathematischen Wissenschaften qui avait commencé à paraître en 1898 et dont Klein était le promoteur. Sundman expose dans le paragraphe 4 (p. 789-802) la théorie de Gyldén et signale que Poincaré a prouvé, dans son mémoire (Poincaré 1905, rééd. Lévy 1952, 587–618) que les développements en série de Gyldén ne sont pas convergents : “Vermittels der horistischen Funktion glaubte Gyldén nachweisen zu können, daß man bei Anwendung derselben für (ρ\rho) eine konvergente Reihe erhalten würde. H. Poincaré hat gezeigt, daß dies unrichtig ist […].” (Sundman 1912, 799)

Votre ami dévoué,

Poincaré

ALS 1p. IML 125, Mittag-Leffler Archives, Djursholm.

Time-stamp: "28.01.2021 13:47"

Notes

  • 1 Date du cachet de la poste de Paris. Paris-1er mars — Djursholm-4 mars.
  • 2 Poincaré 1905, rééd. Lévy 1952, 587–618.
  • 3 Sundman est l’auteur du chapitre consacré à la théorie des planètes (Sundman 1912) dans l’Enzyklopädie der mathematischen Wissenschaften qui avait commencé à paraître en 1898 et dont Klein était le promoteur. Sundman expose dans le paragraphe 4 (p. 789-802) la théorie de Gyldén et signale que Poincaré a prouvé, dans son mémoire (Poincaré 1905, rééd. Lévy 1952, 587–618) que les développements en série de Gyldén ne sont pas convergents : “Vermittels der horistischen Funktion glaubte Gyldén nachweisen zu können, daß man bei Anwendung derselben für (ρ\rho) eine konvergente Reihe erhalten würde. H. Poincaré hat gezeigt, daß dies unrichtig ist […].” (Sundman 1912, 799)

Références

  • J. R. Lévy (Ed.) (1952) Œuvres d’Henri Poincaré, Volume 7. Gauthier-Villars, Paris. Link Cited by: endnote 2, endnote 3.
  • H. Poincaré (1905) Sur la méthode horistique de Gyldén. Acta mathematica 29 (1), pp. 235–271. Link Cited by: endnote 2, endnote 3.
  • K. F. Sundman (1912) Theorie der Planeten. In Encyklopädie der mathematischen Wissenschaften mit Einschluss ihrer Anwendungen, Bd. 6, Geodäsie, Geophysik, und Astronomie, Teil 2, Hälfte 1, K. Schwarzschild, S. Oppenheim, and W. von Dyck (Eds.), pp. 729–807. Link Cited by: endnote 3.