2-18. Marie Sklodowska Curie

Marie Sklodowska (1867–1934) fait ses premières études à Varsovie, et vient à Paris afin de les continuer à la Sorbonne. Elle prend Pierre Curie comme époux en 1895, formant ce qui sera le couple le plus célèbre de l’histoire de la physique. Elle soutient sa thèse en 1903, et la même année est récompensé, avec Pierre Curie et Henri Becquerel, par le prix Nobel de physique. Lorsque Pierre devient professeur de physique à la Sorbonne en 1904, elle est chef des travaux dans son laboratoire. A la mort de Pierre en 1906, c’est Marie qui le remplace en tant que chargée de cours d’abord, et comme professeur titulaire en 1908. En 1911, elle fut candidate à la succession de Désiré Gernez à la section de physique générale de l’Académie des sciences de Paris, mais c’est Édouard Branly qui fut élu (Monod-Broca 1990, 288). La même année, Poincaré et Marie Curie ont participé aux discussions du premier conseil Solvay (financé par Ernest Solvay), ainsi qu’une vingtaine de physiciens renommés, dont Albert Einstein et H.A. Lorentz. Quelques semaines après le conseil, les travaux de Marie furent récompensés par un deuxième prix Nobel, cette fois en chimie (Weill 1971; Charles & Telkes 1989; Quinn 1995).

Time-stamp: " 1.07.2019 13:20"

Références